En ce moment
 
 

Le président brésilien Bolsonaro entame une visite d'Etat en Israël

Le président brésilien Bolsonaro entame une visite d'Etat en Israël
Le président brésilien Jair Bolsonaro (C) accueilli à sa descente d'avion à l'aéroport de Ben Gourion par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le 31 mars 2019Jack GUEZ

Le président brésilien Jair Bolsonaro a entamé dimanche une visite en Israël, où il doit avoir des entretiens notamment avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au pouvoir depuis bientôt 13 ans et en quête d'un 5e mandat lors des législatives prévues le 9 avril.

M. Bolsonaro a été accueilli à son arrivée à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv par le Premier ministre israélien, un des rares dirigeants de premier plan à avoir fait le déplacement à Brasilia pour l'investiture du président d'extrême droite début janvier. M. Netanyahu avait alors salué une "nouvelle fraternité" entre les deux pays.

Pour Benjamin Netanyahu, la visite officielle de Jair Bolsonaro qui doit durer trois jours arrive à point nommé : en pleine campagne électorale pour le scrutin du 9 avril, il pourra se vanter du soutien du président de la plus grande puissance d'Amérique latine.

Le président brésilien avait déclenché une vive polémique en annonçant au lendemain de son élection, fin octobre, son intention de transférer l'ambassade du Brésil à Jérusalem.

Pour Jair Bolsonaro, le transfert de l'ambassade est aussi un enjeu de politique intérieure : il compte ainsi satisfaire l'électorat évangélique, très attaché à Israël, qui a fortement contribué à sa victoire lors du scrutin d'octobre.

Le président brésilien a toutefois tempéré ses ardeurs, son autre soutien de poids, le lobby de l'agro-négoce, craignant des représailles de pays arabes, le Brésil étant le premier exportateur au monde de viande halal.

Jair Bolsonaro a laissé entendre jeudi qu'il n'annoncerait pas sa décision au sujet d'un transfert de l'ambassade du Brésil à Jérusalem lors de sa visite en Israël, évoquant l'installation d'une mission économique dans la ville sainte.

Le président américain "Donald Trump a pris neuf mois pour décider, pour donner son dernier mot au sujet du transfert de l'ambassade" américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, a souligné le chef de l'Etat brésilien lors d'une cérémonie militaire à Brasilia.

"Peut-être que nous installerons prochainement une mission économique à Jérusalem", a-t-il ajouté.

Objet de tensions perpétuelles, le statut de Jérusalem est une question épineuse au cœur du conflit israélo-palestinien. Israël considère toute la ville comme sa capitale, alors que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est --secteur palestinien occupé et annexé par Israël-- la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

La majeure partie de la communauté internationale veut que le statut final de Jérusalem soit négocié par Palestiniens et Israéliens et que les ambassades ne s'y installent pas tant qu'un accord n'aura pas été trouvé.

Vos commentaires