En ce moment
 
 

Les parents de Gabby Petito attaquent ceux de Brian Laundrie en justice: "Ils ont fait preuve d'un comportement atroce"

Les parents de Gabby Petito attaquent ceux de Brian Laundrie en justice: "Ils ont fait preuve d'un comportement atroce"
©Youtube
 
 

Brian Laundrie, le petit ami de la jeune voyageuse américaine assassinée Gabby Petito avait avoué être l'auteur du meurtre dans un carnet avant de se suicider, avait annoncé fin janvier la police fédérale, apportant ainsi une conclusion au drame qui a tenu en haleine les Etats-Unis pendant plusieurs mois.

Le corps de Gabby Petito, 22 ans, dont la disparition avait provoqué une vive émotion dans le pays, avait été retrouvé le 19 septembre 2021 près du parc national de Grand Teton, dans le Wyoming. La jeune femme est décédée à la suite "de blessures causées par un objet contondant à la tête et au cou avec une strangulation manuelle", selon le médecin légiste ayant supervisé son autopsie, avait rapporté le FBI.

Aujourd'hui, les parents de Gabby Petito accusent ceux de Brian Laundrie d’avoir caché des informations essentielles. Ils ont intenté une action civile en Floride dans laquelle ils affirment Christopher et Roberta Laundrie ont caché aux enquêteurs que leur fils avait avoué le meurtre. Les recherches pour retrouver Gabby étaient à ce moment-là toujours en cours.

"Ce faisant, Christopher Laundrie et Roberta Laundrie ont agi avec malveillance ou une grande indifférence à l’égard des droits de Joseph Petito et Nicole Schmidt (ndlr: les parents de Gabby)", peut-on lire dans la plainte. Un comportement "choquant, atroce et qui dépasse toutes les limites possibles de la décence", ont-ils ajouté. 

Les parents de Gabby réclament au moins 30.000 dollars de dommages et intérêts pour la "souffrance et angoisse mentale" causées.

De son côté, l’avocat de la famille Laundrie a précisé que ses clients n'étaient pas obligés de parler. "Ce procès ne change rien au fait que les Laundrie n’avaient aucune obligation de parler aux forces de l’ordre ou à un tiers, y compris la famille Petito", a déclaré Steven Bertolino. "Ce principe juridique fondamental rend les revendications des Petito sans fondement au regard de la loi."

RAPPEL DES FAITS

Brian Laundrie et Gabby Petito avaient pour rappel quitté New York en juillet 2021 pour un voyage dans une camionnette aménagée censé durer quatre mois et dont les étapes, dans les décors grandioses des parcs nationaux de l'Ouest américain, étaient régulièrement partagées sur Instagram et YouTube, à travers des photos et vidéos.

Suite à la disparition de Gabby Petito, l'enquête de la police s'était rapidement centrée sur M. Laundrie, rentré plus tôt que prévu du voyage -- et seul -- le 1er septembre, et qui avait refusé de répondre aux questions des enquêteurs avant de disparaître. 

Les restes du corps du jeune homme de 23 ans, qui s'est suicidé par balle, ainsi que des effets personnels dont un carnet avaient été retrouvés le 20 octobre dans une réserve naturelle de Floride. Dans ce carnet, le FBI a trouvé des déclarations écrites de M. Laundrie revendiquant le meurtre de Mme Petito. "La qualité et la quantité des faits et informations collectés par le FBI ne laissent aucun doute quant au fait que Brian Laundrie a assassiné Gabby", avait reconnu la famille de la jeune femme dans un communiqué diffusé vendredi.

L'écho médiatique hors norme accordé à la disparition de la jeune femme avait attisé le débat sur l'attention accordée aux disparitions de femmes blanches, jugée disproportionnée par rapport aux affaires concernant des personnes issues de minorités ethniques.


 

Vos commentaires