Lula abandonne son poste de consultant sportif depuis la prison

Lula abandonne son poste de consultant sportif depuis la prison
Lula, alors président du Brésil, fête un but de la sélection lors du Mondial, le 20 juin 2010 à BrasiliaRICARDO STUCKERT

L'ex-président brésilien Lula, incarcéré depuis avril pour corruption, ne commentera plus l'actualité du Mondial-2018 depuis sa prison pour une télévision locale afin d'éviter d'être déclaré inéligible au scrutin présidentiel d'octobre, a annoncé son parti mardi.

"Pour respecter la législation électorale qui interdit la participation de pré-candidats à des émissions de radio et de télévision à partir du 30 juin, les commentaires de Lula ne seront plus diffusés sur la chaîne TVT", a expliqué le Parti des Travailleurs (PT) dans un communiqué.

Les commentaires de Lula sur le Mondial étaient envoyés par écrit à la chaîne et avaient commencé à être lus à l'antenne le 18 juin, au lendemain du premier match du Brésil, contre la Suisse (1-1).

"Les commentaires de Lula sur la Coupe du Monde seront toujours publiés sur son site internet", a précisé le PT.

Lors de sa dernière chronique, datant de lundi, l'ex-président (2003-2010) a célébré la qualification du Brésil en quarts de finale après la victoire contre le Mexique (2-0), affirmant que si la Seleçao "continue à montrer un esprit d'équipe et à montrer un football solidaire", elle a de fortes chances d'arriver en finale.

Incarcéré depuis avril pour une peine de 12 ans et un mois de prison pour corruption, Lula se dit victime d'un complot pour l'empêcher de se présenter à la présidentielle d'octobre, pour laquelle il demeure très largement en tête des intentions de vote malgré son incarcération.

Il espère toujours pouvoir se présenter, même si la justice électorale va probablement invalider sa candidature, en vertu d'une loi qui rend inéligible toute personne condamnée en appel, ce qui fut le cas en janvier dernier.

Vos commentaires