En ce moment
 
 

Mondiaux de natation: malade, Ledecky n'oubliera pas de si tôt son titre sur 800 m

Mondiaux de natation: malade, Ledecky n'oubliera pas de si tôt son titre sur 800 m
L'Américaine Katie Ledecky (c) médaille d'or aux championnats du monde de natation à Gwangju le 27 juillet 2019Ed JONES

L'Américaine Katie Ledecky n'oubliera pas son quatrième titre mondial consécutif sur 800 m, décroché samedi, alors que la maladie l'a handicapée toute la semaine, jusqu'à passer une nuit à l'hôpital, a-t-elle révélé aux Championnats du monde de natation, à Gwangju, en Corée du Sud.

"Chaque course à sa propre histoire. Pour le coup, celle-ci en avait vraiment une que je vais pouvoir raconter longtemps", a-t-elle expliqué après sa victoire, révélant qu'elle avait passé 7 heures à l'hôpital mardi à cause de maux de tête, d'insomnies et d'un rythme cardiaque anormalement élevé.

À 22 ans, Ledecky avait dû déclarer forfait mardi pour la finale du 1500 m, l'empêchant de défendre son titre, et pour les séries du 200 m.

Et l'Américaine a bien cru devoir renoncer aussi pour le 800 m: "Je suis allée nager ce matin pour l'échauffement et j'avais un peu la nausée, ce n'était pas génial", a-t-elle expliqué. "J'ai eu un petit moment de doute mais je me suis ressaisi et j'ai fait en sorte que ça fonctionne aujourd'hui."

"La nuit dernière, après avoir vu toutes les courses très rapides, j'ai dit (à mon entraîneur) que je voulais vraiment, vraiment bien nager demain (aujourd'hui, NDLR). Voir les records tomber... ça m'a mise en feu.", a-t-elle ajouté.

Lors de la finale du 800 m, la quintuple championne olympique a pourtant pris peur quand elle a été rattrapée par la championne d'Europe Simona Quadarella, avant de finalement devancer l'Italienne pour remporter son 15e titre mondial en 8 min 13 sec 58.

"C'est un bon sentiment. J'ai pris le départ sans savoir si ça allait le faire quand j'allais plonger, mais encore une fois, je voulais finir de la meilleure façon possible."

Au point d'impressionner son compatriote Caeleb Dressel, qui s'est offert une pluie de médailles d'or lors de ces Mondiaux et a décrit le retour de Ledecky comme quelque chose de "phénoménal".

"Je ne l'ai pas vue pendant plusieurs jours", a-t-il expliqué. "La connaissant, si elle dit qu'elle ne se sent pas au top, ça veut dire que ça ne va pas du tout."

"Cette fille est vraiment coriace", a-t-il affirmé aux journalistes. "Comment nage-t-on un 800 m après avoir été complètement malade pendant des jours ? Elle est la meilleure du monde et elle l'a montré ce soir".

Vos commentaires