Mort mystérieuse d'un couple britannique dans un hôtel en Egypte: on sait de quoi ils sont décédés

Mort mystérieuse d'un couple britannique dans un hôtel en Egypte: on sait de quoi ils sont décédés

Les sexagénaires britanniques décédés dans un hôtel en Egypte où ils passaient leurs vacances en couple ont succombé à une insuffisance cardiaque et respiratoire, rapporte la BBC vendredi soir.

En vacances à Hourghada près de la Mer Rouge, John Cooper, 69, et son épouse Susan, 63, étaient logés au Steigenberger Aqua Magic, où un nombre anormalement élevé de malades a été constaté. La conjonction des faits a mené à l'évacuation d'autres résidents, dont des Belges.


"Défaillance soudaine du muscle cardiaque et insuffisance respiratoire"

Dans une déclaration, les autorités égyptiennes affirment que M. Cooper a fait face à une chute brutale de sa circulation sanguine et un à arrêt soudain du muscle cardiaque. Sa cause de décès résulterait d'une "défaillance soudaine du muscle cardiaque et d'une insuffisance respiratoire". Mme Cooper a à son tour été emmenée à l'hôpital cinq heures plus tard évanouie. En dépit de massages cardiaques durant 30 minutes, elle est décédée à 17h12.


"Mes parents ont été dormir lundi soir, en forme, en bonne santé et se sont réveillés le lendemain matin en très mauvaise santé"

La fille du couple, en vacances au même endroit avec ses trois enfants, estime que la mort de ses parents "n'est pas due à des causes naturelles". "Mes parents ont été dormir lundi soir, en forme, en bonne santé et se sont réveillés le lendemain matin en très mauvaise santé", a déclaré Kelly Ormerod à la BBC. Elle ajoute que les autorités ne l'ont pas tenue informée et l'empêchent de quitter le pays.


Un nombre anormalement élevé de malades

Le voyagiste Thomas Cook a pour sa part communiqué avoir constaté un nombre anormalement élevé de malades et a offert des alternatives de logement à 301 résidents de l'hôtel Steigenberger, dont 18 Belges (en bonne santé). Le directeur de la chaîne propriétaire de l'hôtel, Sven Hirschler, a affirmé que le nombre de malades n'était pas hors normes sur les 1.600 résidents de l'établissement. La BBC a également reçu le témoignage d'autres vacanciers résidents au même hôtel, dont une dame qui a été traitée pour problèmes gastriques. L'une des témoins évoque le nombre de quarante personnes souffrant de vomissements et diarrhées dans l'hôtel.

Vos commentaires