En ce moment
 
 

Natacha, une Belge de 28 ans, a disparu au Pérou depuis plus de deux mois: "Un vrai cauchemar", confient ses parents partis sur place

Natacha, une Belge de 28 ans, a disparu au Pérou depuis plus de deux mois: "Un vrai cauchemar", confient ses parents partis sur place
 
 

Dimanche, aura lieu une marche à Boitsfort en soutien aux parents de Natacha. Cette jeune femme de 28 ans qui a disparu en janvier dernier au Pérou. Ses parents y sont actuellement, depuis plusieurs semaines. Ils veulent croire que leur fille est encore en vie et offrent même une récompense à celui qui apportera une information permettant de la retrouver. Ils témoignent pour RTL INFO.

Natacha de Crombrugghe, âgée de 28 ans, est portée disparue depuis janvier dernier. La touriste belge effectuait un trek au Pérou. Elle avait laissé un sac à dos dans sa chambre d'hôtel à Cabanaconde, un petit village perché à plus de 3.000 mètres d'altitude dans les Andes péruviennes, avant de partir seule, le 24 janvier vers 05h00, pour aller contempler le canyon de Colca, l'un de plus profonds du monde.

Les dernières images de Natacha ont été prises le 23 janvier dernier à Cabanaconde au Pérou. "113 ou 114 jours, et il y a toujours rien. C'est atroce. C'est un vrai cauchemar", soufflent Eric et Sabine De Crombrugghe, les parents de la jeune femme. Avant d'ajouter: "Ce sont 4 mois à rechercher Natacha, non stop, nuit et jour"

Avec toujours le même espoir, retrouver Natacha vivante. "Les gens viennent vers nous et nous disent 'Non, votre fille n'est pas dans le Canyon. Il s'est passé quelque chose, la veille de son départ", indique Eric. "Ça peut aussi être avec des mineurs. Il y a des mines clandestines d'or et de cuivre dans les environs. Il y a de tout mais rien de vraiment concret", confie Sabine.

Depuis le 6 avril, ce sont Eric et Sabine qui supervisent voire organisent les recherches sur place, avec l'aide de quelques volontaires. "Ça fait un mois et demi que nous sommes là. C'est comme si nous étions au point de départ, en février. C'est ça qui est dramatique. Il y a des moments où l'on craque, où l'on n'en peut vraiment plus", raconte Eric.

Tous deux multiplient les démarches auprès des autorités pour obtenir des réponses à la disparition de leur fille. Depuis un mois, ils offrent aussi une récompense : 15.000 dollars soit 1 an de salaire moyen au Pérou pour celui qui rapportera une information essentielle. "Mais y'a rien. On vérifie, il faut faire un tri mais on a énormément d'informations", soupire Eric. 

Diplômée en droit de l'Université catholique de Louvain, Natacha de Crombrugghe a communiqué pour la dernière fois avec ses parents à Bruxelles le 23 janvier. Elle partageait régulièrement des photos et des commentaires sur son voyage au Pérou sur les réseaux sociaux mais a soudainement cessé de le faire. Sa dernière publication sur Facebook remonte au 20 janvier. "Le Machu Picchu n'est pas seulement beau, il est sublime", a-t-elle écrit à côté d'une photo d'elle souriante avec la citadelle de pierre en toile de fond.

Parfois découragés, jamais désespérés, ses parents attendent un regain d'énergie de la marche de l'espoir organisée dimanche à Bruxelles. "C'est à la fois pour nous aider moralement et financièrement. Comme Natacha aime bien marcher, l'idée est de marcher ensemble. Pour elle", explique Sabine. 


 

Vos commentaires