En ce moment
 
 

Nouvelle controverse sur un élu américain qui s'était grimé en Noir

(Belga) Après le gouverneur démocrate de l'Etat américain de Virginie, c'est son procureur général qui a admis mercredi s'être grimé en rappeur noir dans les années 1980 et peint le visage, des révélations suscitant la controverse dans un pays profondément marqué par les blessures de l'esclavage.

Responsable démocrate des services judiciaires de la Virginie depuis 2014, Mark Herring est le troisième personnage de l'Etat, après le gouverneur et son adjoint, tous deux pris dans des polémiques depuis plusieurs jours. Mark Herring s'est dit "profondément désolé pour la douleur" causée par ces révélations. "En 1980, quand j'étais un étudiant de 19 ans, des amis ont proposé que nous allions à une fête déguisés en rappeurs que nous écoutions à l'époque", a-t-il écrit, expliquant qu'ils avaient "mis des perruques et du maquillage marron". "Cela revenait vraiment à minimiser les gens de couleur et à minimiser une histoire terrible que je connaissais bien même à l'époque", a souligné le procureur. Avant lui, c'est le gouverneur de l'Etat, Ralph Northam, qui a été frappé par le scandale avec la publication, vendredi, dans un album souvenir de ses années étudiantes, d'une photo montrant deux personnes: l'une grimée en noir --un "blackface"-- et l'autre vêtue de la tunique blanche du Ku Klux Klan. Après avoir dans un premier temps reconnu qu'il se trouvait sur l'image choisie pour illustrer, avec d'autres portraits, sa page personnelle en 1984, il assure depuis ne pas y figurer et refuse de démissionner. Présentant une caricature stéréotypée des Noirs, la pratique du "blackface" été combattue par le mouvement des droits civiques mais reste encore aujourd'hui une cicatrice mal refermée dans la société américaine. Alors que de grands noms démocrates appelaient Ralph Northam à démissionner en faveur de son gouverneur adjoint, Justin Fairfax, un jeune démocrate noir de 39 ans, ce dernier a à son tour était frappé par une controverse. Dans une lettre publiée mercredi, une professeure, Vanessa Tyson, l'a accusé de l'avoir forcée à pratiquer une fellation en 2004. Il dément. Derrière les trois responsables démocrates, le quatrième en ligne d'accession au poste de gouverneur est le président --républicain-- de la chambre basse de la Virginie. (Belga)

Vos commentaires