En ce moment
 
 

Open d'Australie - Nadal n'était "pas prêt à affronter ce niveau"

Open d'Australie - Nadal n'était
L'Espagnol Rafael Nadal à l'Open d'Australie de Melbourne le 27 janvier 2019DAVID GRAY

Rafael Nadal, surclassé par Novak Djokovic en finale de l'Open d'Australie, tournoi où il faisait son retour après quatre mois sans compétition, n'était "pas prêt à affronter ce niveau" de jeu, a-t-il expliqué dimanche à Melbourne.

"Je n'étais pas prêt à affronter ce niveau ce soir (dimanche). Mais je pense que je peux l'être dans quelques mois si je peux continuer à bien m'entraîner et à jouer des matches de ce niveau", a déclaré Nadal en conférence de presse.

Avant la quinzaine australienne, l'Espagnol de 32 ans n'était plus apparu en compétition officielle depuis son abandon en demi-finale de l'US Open début septembre, la faute à une panoplie d'ennuis physiques (genou, abdominaux, cheville opérée puis cuisse).

"Il a joué de manière fantastique, sans aucun doute. Quand il joue comme ça, j'ai besoin de ce quelque chose en plus au niveau de l'intensité que je n'avais pas encore ce soir, je n'étais pas prêt physiquement", a-t-il expliqué, ajoutant avoir "fait plus de fautes parce qu'il me mettait sous pression".

"J'ai très bien joué offensivement pendant ces deux semaines. Défensivement, je me suis entraîné comme j'ai pu, mais à cause des problèmes qui me sont arrivés, de mon opération, je n'ai pas pu travailler tant que ça mon jeu défensif. J'ai beaucoup travaillé mon jeu offensif, mais pas tellement mon jeu défensif. Contre un joueur comme lui, au niveau où il jouait ce soir, j'avais besoin de ce jeu défensif pour me donner une chance de pouvoir devenir offensif. Ca aurait peut-être été difficile de le battre même si j'avais été à 100%, mais probablement qu'il y aurait eu un peu plus de combat", a développé "Rafa".

"Quand il joue à ce niveau, c'est difficile, mais si je peux courir à 100% et résister sur chaque balle, après je peux trouver des moyens. Les choses qui paraissent faciles deviennent un peu plus difficiles quand vous devez les refaire encore et encore. Je n'ai pas été capable de le pousser à faire ça, de lui apporter cette réponse qui, à la longue, aurait pu finir par le faire douter", a-t-il poursuivi.

La défaite sévère n'empêchait toutefois pas Nadal de positiver.

"Ces deux semaines n'auraient pas pu être meilleures pour moi. J'ai fait beaucoup de bonnes choses dans ce tournoi. Je ne peux pas être triste, j'ai joué contre un meilleur joueur que ce que je pouvais être aujourd'hui", a-t-il constaté.

"J'ai été de longs mois sans pouvoir m'entraîner, sans pouvoir jouer en compétition. Les seules choses dont j'ai besoin, c'est du temps, du travail et plus de matches. La seule chose que j'espère, c'est de rester en forme et de pouvoir continuer à bien m'entraîner et à jouer", a conclu l'Espagnol aux 17 trophées en Grand Chelem.

Nadal ne s'était jusque-là jamais incliné en trois sets en finale de Grand Chelem.

Vos commentaires