En ce moment
 

Rugby: O'Connor veut retrouver les Wallabies, débarassé de ses "idées noires"

Rugby: O'Connor veut retrouver les Wallabies, débarassé de ses
L'Australien James O'Connor (d), alors à Toulon, lors d'un match de Top 14 face à Clermont, au Stade de France, le 4 juin 2017CHRISTOPHE SIMON

L'ancien ailier australien de Toulon (2015-2017) James O'Connor a fait savoir lundi qu'il aimerait retrouver les Wallabies, qu'il ne fréquente plus depuis cinq ans, pour la Coupe du monde 2019, après des mois à soigner une cheville blessée et ses "idées noires".

"Il est temps pour moi de faire savoir ma vérité. J'ai un grand désir de retrouver les Wallabies", a écrit le joueur de Sale (28 ans), dans un long message publié sur les réseaux sociaux.

"J'ai appris de mes erreurs et je suis maintenant prêt. Prêt à saigner vert et or. Prêt à saigner pour mes frères. Prêt à saigner pour le peuple. Je rejouerai en octobre avec l'objectif de participer à la Coupe du monde. Je ne laisserai tomber personne, ni moi ni les autres. Il est temps de briller", a-t-il poursuivi.

O'Connor a joué la dernière de ses 44 sélections avec les Wallabies en 2013. Cette année-là, il avait été écarté de l'équipe nationale après avoir tenté de monter à bord d'un avion pour Bali en état d'ébriété.

Il a également fait parler de lui en février 2017, en étant arrêté à Paris en possession de cocaïne. Au terme de cette saison, conclue par une finale de Top 14 perdue avec le RCT, il s'était engagé avec les Anglais de Sale jusqu'en 2020.

Le polyvalent ailier a lutté ces derniers mois pour récupérer d'une opération à une cheville qui lui faisait mal depuis 2016 et contre "ses idées noires", qui lui ont fait défrayer la chronique.

O'Connor a ainsi accompagné son message sur Instagram de photos de lui dans un centre islandais, où il décrit avoir fait l'expérience de "la privation sensorielle", "l'épuisement par la chaleur" et "d'états profonds de méditation".

"Ma réaction à chaque stimulation m'a forcé à faire face à moi-même et à mes idées noires d'une manière que je n'avais jamais ressentie auparavant", a-t-il expliqué.

Première étape pour réaliser son ambition de retrouver les Wallabies, O'Connor doit d'abord signer pour un club australien.

Ses compatriotes Samu Kerevi, actuellement avec les Wallabies, et Drew Mitchell, avec qui il a joué à Toulon, lui ont apporté leur soutien dans les commentaires.

Vos commentaires