En ce moment
 

Séismes en Indonésie : les secours s'activent auprès des survivants

Séismes en Indonésie : les secours s'activent auprès des survivants
Un hôpital improvisé, le 20 août 2018, à Mataram sur lîle indonésienne de Lombok, frappée par une série de séismesPIKONG

Deux jours après une nouvelle série de séismes meurtriers, les secouristes étaient à pied d'oeuvre mardi sur l'île indonésienne de Lombok, déjà dévastée par deux puissants tremblements de terre les 29 juillet et 5 août et dont des centaines de milliers d'habitants sont désormais sans abri.

Au total, ce sont plus de 500 personnes qui ont péri en moins d'un mois à la suite de secousses telluriques sur cette île touristique voisine de celle de Bali, dans le sud de l'Indonésie.

Le bilan des séismes de dimanche est passé de 10 à 13 morts, a déclaré le porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho, au cours d'une conférence de presse mardi.

Des images tournées à l'aide d'un drone au-dessus du village de Sugian, dans l'une des zones les plus touchées dans l'est de Lombok, montrent des rues couvertes de décombres, des toits enfoncés et une mosquée qui s'est effondrée.

Les agences de secours et d'aide aux victimes redoutent que les abris provisoires, les vivres et l'eau potable ne soient insuffisants pour plus de 430.000 personnes déplacées par ces catastrophes naturelles.

"Nous nous concentrons sur les produits de base, du matériel pour l'aménagement d'abris provisoires, des bâches, des trousses d'hygiène", a déclaré à l'AFP Tom Howells, de l'ONG Save the Children.

"Nous avons envoyé suffisamment d'aide pour environ 20.000 personnes ces deux dernières semaines", a-t-il ajouté.

"Le réseau de distribution d'eau, déjà particulièrement insuffisant à Lombok, a été endommagé", a également souligné M. Howells.

Quelque 150 patients d'un hôpital de la capitale de Lombok, Mataram, étaient pris en charge sous des tentes après avoir été évacués, pour des raisons de sécurité, dimanche de cet établissement qui a lui aussi subi des dégâts au cours du tremblement de terre de magnitude 6,9 du 5 août.

Des dizaines de milliers de maisons, de mosquées et d'entreprises avaient été détruites par ce séisme, qui avait fait à lui seul au moins 481 morts. Une semaine auparavant, un autre tremblement de terre de forte intensité avait fait 17 morts.

La plupart des personnes affectées par les séismes de dimanche étaient à l'extérieur de leurs maisons ou dans des abris provisoires au moment des secousses, selon les autorités.

Le coût de la reconstruction devrait dépasser les 7.000 milliards de roupies (416 millions d'euros), selon les autorités.

L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots situé en Asie du sud-est, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique.

Vos commentaires