En ce moment
 
 

Sept pays d'Amérique du Sud en sommet pour défendre l'Amazonie

Sept pays d'Amérique du Sud en sommet pour défendre l'Amazonie

(Belga) Sept des neuf pays sur le territoire desquels s'étend l'Amazonie se sont réunis vendredi en Colombie pour définir d'urgence des mesures de protection de la plus grande forêt tropicale du monde, menacée par des incendies et la déforestation.

Chefs d'Etat et représentants de la Colombie, du Pérou, de l'Equateur, de la Bolivie, du Brésil, du Surinam et du Guyana ont initié ce Sommet présidentiel pour l'Amazonie dans une maloka - grande hutte indigène - à Leticia, chef-lieu du département d'Amazonas (sud). Son homologue brésilien Jair Bolsonaro, climatosceptique, pas présent sur place et dont le gouvernement a été sévèrement mis en cause par la communauté internationale pour sa gestion des graves incendies de ces dernières semaines, a pour sa part appelé les pays à défendre leur souveraineté sur l'Amazonie, la jugeant "non négociable". Les participants au sommet doivent souscrire le Pacte de Leticia pour l'Amazonie, feuille de route que "devront mettre en oeuvre non seulement les pays amazoniens, mais aussi ceux de la région et la communauté internationale", selon la présidence colombienne. "Nous devons changer de stratégie, nous ne devons pas en rester à des déclarations de bonne volonté", a pour sa part souligné le chef de l'Etat péruvien. Pour le président colombien, il s'agit de "moderniser" les instruments de protection tels le Traité de coopération amazonienne de 1978 et l'Organisation du traité de coopération amazonienne (OTCA), qui "ne suffisent pas". Il a appelé à coordonner les efforts pour combattre la déforestation, partager les informations afin de prévenir les incendies, fixer de nouveaux objectifs de reboisement et diminuer les effets du changement climatique. La majeure partie de la forêt amazonienne (60%) se trouve au Brésil, le reste se répartissant entre la Colombie, la Bolivie, l'Equateur, le Guyana, le Pérou, le Surinam, le Venezuela et la Guyane française. Au Brésil, entre début janvier et le 5 septembre, 96.596 foyers d'incendies, dont 51,4% en Amazonie, ont été répertoriés par l'institut d'observations spéciales (INPE). En Bolivie, le feu a dévasté depuis mai 1,7 millions d'hectares, selon les autorités du département de Santa Cruz (est). (Belga)

Vos commentaires