En ce moment
 

Tensions avec la Corée du Nord - Trump salue "les grands progrès" sur la Corée du Nord, mais "les sanctions demeurent"

(Belga) Le président américain Donald Trump a salué jeudi sur Twitter "les grands progrès" réalisés sur la Corée du Nord, après l'annonce par un haut responsable sud-coréen d'une rencontre historique entre Trump et Kim Jong-Un d'ici fin mai.

"Kim Jong Un a discuté de dénucléarisation avec les représentants sud-coréens, pas seulement d'un gel" des activités nucléaires, a écrit le président américain. "Egalement, pas de tests de missiles de la Corée du Nord pendant cette période", c'est à dire pendant d'éventuelles négociations, a-t-il poursuivi. "De grands progrès ont été réalisés mais les sanctions demeurent jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé. Rencontre prévue!". Un responsable américain a précisé qu'aucune lettre du dirigeant nord-coréen n'avait été transmise au locataire de la Maison Blanche mais que son invitation avait été transmise "oralement" par la délégation sud-coréenne venue rendre compte à Washington de son récent voyage à Pyongyang. Une des principales annonces, au retour de Pyongyang du conseiller national sud-coréen à la Sécurité Chung Eui-yong et du chef du Service du renseignement de Corée du Sud (NIS) Suh Hoon, avait été que le leader nord-coréen s'était dit ouvert à la dénucléarisation, et à un dialogue direct avec les Etats-Unis. Visé par une série de sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies mais aussi américaines, le régime nord-coréen avait jusqu'ici toujours affirmé que le développement de son programme nucléaire n'était tout simplement pas négociable. Le Japon, qui fait officiellement partie des processus de "pourparlers à six" sur le nucléaire nord-coréen, au point mort depuis 2008, a salué vendredi la perspective de la rencontre Trump-Kim. "J'apprécie hautement ce changement de la part de la Corée du Nord et le fait qu'elle va commencer des discussions fondées sur le principe d'une dénucléarisation", a indiqué le Premier ministre Shinzo Abe dans une déclaration télévisée. Il a ajouté qu'il se rendrait aux Etats-Unis en avril pour discuter avec Donald Trump. La future rencontre entre ce dernier et le leader nord-coréen, historique, est "le résultat de la coopération entre le Japon et les Etats-Unis et entre le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud, destinée à maintenir une forte pression de concert avec la communauté internationale", a estimé Shinzo Abe. "Nous continuerons à exercer une pression maximale jusqu'à ce que la Corée du Nord prenne des mesures concrètes vers une dénucléarisation de manière parfaite, vérifiable et irréversible". (Belga)

Vos commentaires