En ce moment
 
 

Tiger Woods remporte son 82e titre PGA, égalant un record vieux de 54 ans

Tiger Woods remporte son 82e titre PGA, égalant un record vieux de 54 ans
L'Américain Tiger Woods après sa victoire au Zozo Championship, le 82e titre PGA de sa carrière, le 28 octobre 2019 à Inzai au Japoin TOSHIFUMI KITAMURA

"C'est juste dingue": Tiger Woods lui-même n'en revenait pas d'avoir décroché lundi au Japon son 82e titre du circuit américain de golf PGA, égalant ainsi le record d'une autre légende de son sport, Sam Snead, qui tenait depuis 54 ans.

Woods a remporté le Zozo Championship, le premier tournoi du PGA Tour à se dérouler au Japon, avec trois coups d'avance sur le Japonais Hideki Matsuyama et à 19 coups sous le par.

La fin du tournoi avait dû être décalée à lundi matin après le report du 2e tour vendredi dernier en raison des fortes pluies qui avaient rincé le parcours d'Inzai, dans la préfecture de Chiba (grande banlieue est de Tokyo).

Le numéro deux mondial, le Nord-Irlandais Rory McIlroy, a fini troisième à 13 coups sous le par, ex aequo avec le Sud-Coréen Im Sung-jae.

"C'est juste dingue. C'est beaucoup", a déclaré Tiger Woods après le 82e titre de sa carrière sur le circuit, alors que le champion de 43 ans effectuait son retour à la compétition, deux mois après une opération arthroscopique du genou.

"La semaine a été longue, cinq jours en tête du classement c'était long. C'était stressant, c'est clair", a-t-il ajouté. "C'était beaucoup plus serré que ce que les gens ont probablement pensé. Hideki (Matsuyama) m'a mis la pression".

- Eloges de Nicklaus -

La performance du Tigre, qui n'avait plus gagné depuis la conquête de la Veste verte au Masters en avril dernier, a été couverte d'éloges.

Par une figure historique du golf telle Jack Nicklaus: "Depuis des années, tout ce que nous voulions c'était voir Tiger de nouveau en bonne santé, mais pour sa qualité de vie. Mais c'est évident que l'opération et le rude labeur de Tiger se sont traduits sur la qualité de jeu!", a commenté l'homme aux 18 titres en Grand Chelem.

Mais aussi par le dauphin du jour de Woods, Gary Woodland: "De surmonter les blessures auxquelles il a été confrontées, incroyable. Il est jeune et il joue incroyablement. Je pense qu'on va voir plus", a estimé le vainqueur de l'US Open.

Monstre de précocité, Woods avait remporté son premier tournoi PGA il y a 23 ans, à Las Vegas. Après une longue traversée du désert, marquée notamment par de graves problèmes de dos, le "Tigre" est revenu au premier plan depuis 2018, et surtout cette année en remportant en avril le Masters d'Augusta, son 15e titre du Grand Chelem et son premier majeur depuis 11 ans.

Vos commentaires