En ce moment
 
 

Trump rejette un compromis destiné à éviter une paralysie des administrations

(Belga) Le président américain Donald Trump ne signera pas une loi budgétaire provisoire qui permettrait d'éviter une paralysie d'une partie des administrations fédérales, parce qu'elle ne comprend pas de financement pour un mur frontalier avec le Mexique, a indiqué jeudi un haut responsable républicain.

"Le président nous a informé qu'il ne signerait pas la loi venue du Sénat hier soir en raison de ses préoccupations légitimes concernant la sécurité aux frontières", a dit le président de la Chambre des représentants Paul Ryan, après une rencontre entre des républicains et le président à la Maison Blanche. Cette décision de M. Trump augmente les risques d'un "shutdown" du gouvernement avant Noël puique la date-limite pour trouver un accord budgétaire entre les deux chambres du Congrès et la Maison Blanche est fixé à vendredi soir. Le président républicain insiste pour que le financement du mur, à hauteur de 5 milliards de dollars, soit inclus dans le budget. Ce mur est l'une de ses promesses de campagne les plus importantes, mais cette idée ne parvient pour autant pas à séduire les parlementaires de son propre camp. "Ce que nous allons faire c'est que nous allons retourner à la Chambre et travailler", a ajouté Paul Ryan. "Nous voulons que le gouvernement reste ouvert, mais nous souhaitons également trouver un accord pour protéger nos frontières". Le Sénat a voté mercredi soir en faveur d'une mesure d'urgence pour éviter le "shutdown", un texte qui aurait permis de maintenir le gouvernement fédéral totalement opérationnel jusqu'au 8 février. L'annonce de l'opposition de Donald Trump à ce texte a suscité l'inquiétude des milieux économiques. La Bourse de New York cédait plus de 2% jeudi en début d'après-midi. (Belga)

Vos commentaires