En ce moment
 

Un militaire vénézuélien tué par une mine à la frontière colombienne

(Belga) Un militaire vénézuélien a été tué et deux autres ont été blessés dans l'explosion d'une mine antipersonnel alors qu'ils patrouillaient à la frontière avec la Colombie, selon un communiqué officiel diffusé lundi.

Cet incident intervient à un moment où les relations sont particulièrement tendues entre les deux pays. Le président vénézuélien Nicolas Maduro, qui dit avoir été la cible d'un "attentat" samedi, a directement accusé son homologue colombien Juan Manuel Santos. Bogota a qualifié d'"absurde" cette accusation. L'accident impliquant les militaires s'est produit dimanche en fin de journée dans la localité de Catatumbo, dans l'Etat de Zulia (ouest), lorsque leur a activé l'engin explosif, selon le commandement militaire de la zone. Les soldats étaient à la "recherche d'éléments appartenant à des groupes violents", poursuit l'armée, sans plus de précisions. Un sergent du nom de Bryan Acosta a été amputé des jambes avant de "décéder à l'hôpital militaire de San Cristobal", dans l'Etat de Tachira (ouest), où il avait été transféré en hélicoptère, selon le communiqué. Deux autres militaires, qui souffrent de multiple traumatisme, ont également été évacués. Ils se trouvent dans un état "stable". Une photo consultée par l'AFP montre un véhicule sur le toit et un militaire au sol. Zone de production de cocaïne, forte présence de la guérilla de l'ELN: la frontière entre le Venezuela et la Colombie est une zone particulièrement sensible. L'armée de libération nationale (ELN), qui a pris les armes contre l'Etat en 1964, compte quelque 1.500 combattants. Le président colombien sortant Juan Manuel Santos a récemment annoncé que son gouvernement et l'ELN n'avaient pas réussi à conclure un cessez-le-feu, coupant court à sa tentative d'obtenir une paix complète en Colombie. (Belga)

Vos commentaires