En ce moment
 
 

Un Serbe dans un gouvernement de coalition en Croatie

La Croatie s'est dotée samedi d'un gouvernement de coalition dirigé par le conservateur Ivo Sanader. Les Serbes, nombreux à avoir fui le pays à la fin du conflit, ont marqué un nouveau pas dans le difficile processus de leur réintégration, avec l'entrée dans l'équipe d'un ministre les représentant. Il s'agit de Slobodan Uzelac, 60 ans, qui détient le poste de vice-Premier ministre chargé du Développement économique, de la Reconstruction et du Retour des réfugiés.

Slobodan Uzelac est le premier ministre serbe à intégrer un gouvernement croate depuis le conflit. En 1991, lorsque la Croatie avait proclamé son indépendance et rompu avec l'ex-Yougoslavie, les séparatistes serbes du pays, appuyés militairement par le régime au pouvoir à Belgrade, avaient proclamé leur propre "république" sur environ un tiers du territoire de la Croatie et en avaient chassé l'ensemble de sa population croate.

A la fin du conflit, notamment lors de l'opération "Tempête", lancée en août 1995 par les forces croates pour reprendre le contrôle de ces territoires, quelque 280.000 Serbes ont fui vers la Serbie et les territoires majoritairement peuplés de Serbes en Bosnie voisine. Jusqu'à présent, environ 130.000 d'entre eux ont pu regagner leurs foyers, mais seulement un peu plus de 50% sur ce nombre y vivent réellement, selon le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) de l'ONU. Les autres ont de nouveau abandonné leurs foyers, car situés principalement dans des zones sous-développées du pays.  Le leader de la minorité, Milorad Pupovac, a récemment précisé que quelques 100.000 réfugiés serbes souhaitent toujours retourner en Croatie.

Leur retour, la restitution et la reconstruction de leurs propriétés détruites pendant la guerre, ainsi que le respect de leurs droits font partie des principales conditions posées à Zagreb par l'Union européenne, que la Croatie espère rejoindre vers la fin de la décennie.   Selon l'OSCE, les autorités croates se sont engagées à assurer d'ici 2009 la construction de 7.000 logements pour les Serbes qui regagnent la Croatie.  Les Serbes, qui constituaient avant la guerre 12% de la population de la Croatie, sont aujourd'hui encore la plus importante minorité dans le pays, avec 4,5% d'une population totale de 4,4 millions d'habitants.        

Vos commentaires