En ce moment
 

Une ébauche d'une nouvelle constitution remise au pape

Une ébauche d'une nouvelle constitution remise au pape
Une première version d'une nouvelle "constitution" régissant le fonctionnement du gouvernement de l'Eglise est prête à être remise au pape FrançoisAlberto PIZZOLI

Une première version d'une nouvelle "constitution" régissant le fonctionnement du gouvernement de l'Eglise et visant à apporter plus de transparence financière est prête à être remise au pape François, a annoncé mercredi le Saint-Siège.

La future constitution commandée voici cinq ans et dont le titre provisoire est "Praedicate Evangelium" vise à remplacer un texte précédent qui fête ses trente ans ("Pastor Bonus" promulgué par Jean-Paul II).

Neuf cardinaux conseillers du pape François ("C9"), de tous les continents, ont été chargés d'élaborer le texte réformant le fonctionnement de la Curie.

Ce groupe de conseillers du pape, qui sera pérennisé dans la prochaine constitution selon une source interne, a clos mercredi sa 25e réunion.

La nouvelle constitution vise notamment à apporter plus de transparence financière aux différents "dicastères" (ministères, ndlr) du Vatican, fonctionnant depuis des décennies en vase clos et au départ très réfractaires à accepter une gestion plus centralisée.

Elle "ne changera pas la face de l'Eglis", mais les dicastères doivent désormais "montrer ce qu'ils ont", a commenté un membre du C9 sous couvert d'anonymat. "Ce n'est pas la fin du processus, mais les choses ont été améliorées", juge-t-il.

Le texte devrait circuler cette année dans les conférences épiscopales pour recueillir des commentaires. Aucune date n'est toutefois annoncée pour sa publication.

Si le "C9" de conseillers du pape est appelé à perdurer,le Vatican ne donne aucune indication sur la durée des mandats des ses membres actuels.

Le cardinal australien George Pell -en charge du "ministère" de l'économie et considéré comme le numéro trois du Vatican- ne siège plus au C9 depuis un an, sans avoir été remplacé (il est provisoirement en disponibilité). Le prélat de 76 ans, de retour en Australie, a été renvoyé devant la justice australienne pour des accusations d'agressions sexuelles anciennes.

Un autre membre du C9, le cardinal chilien Javier Errazuriz, a pour sa part été montré du doigt pour son silence par des victimes d'un prêtre pédophile au Chili, dans le cadre d'un vaste scandale qui éclabousse le pontificat du pape François.

Vos commentaires