En ce moment
 

Vladimir Poutine s'attend à ce que les sanctions économiques soient levées

Chine, Russie

(Belga) Le président russe Vladimir Poutine s'attend à ce que les sanctions économiques émises à l'encontre de la Russie soient progressivement levées et que les liens avec les pays occidentaux se normalisent, a-t-il indiqué dans une interview accordée aux médias chinois avant son départ prévu vendredi pour une visite d'Etat en Chine. Les sanctions qui frappent actuellement la Russie "ne nous étonnent pas et ne nous font pas peur", a-t-il dit au China Media Group.

"Nous allons normaliser nos rapports avec tous nos partenaires, en ce y compris les Etats-Unis et leurs alliés qui nous imposent des sanctions", a déclaré le président russe. Le nouveau Premier ministre italien Giuseppe Conte avait indiqué mardi qu'il allait réexaminer les sanctions à l'encontre de la Russie. Mardi, Vladimir Poutine s'est rendu en Autriche, sa première visite dans un pays européen depuis sa réélection. A Vienne, le président russe a redit qu'il était prêt à rétablir des relations normales avec l'Union européenne. Le chancelier chrétien-démocrate autrichien Sebastian Kurz a pour sa part plaidé une levée progressive des sanctions contre la Russie si des progrès sont enregistrés dans le processus destiné à mettre un terme au conflit ukrainien. Son partenaire de coalition d'extrême-droite, le FPÖ, est un partisan encore plus farouche de la levée de ces sanctions. Dans son interview, le président russe affirme encore que d'autres pays "commencent aussi à ressentir les désavantages induits par la position américaine". Il s'attend à ce que cette attitude "affecte tout le monde tôt ou tard, y compris ceux qui sont à son initiative". Vladimir Poutine est attendu vendredi en Chine pour une visite d'Etat de trois jours. Les transactions commerciales entre les deux pays ont atteint l'an dernier 87 milliards de dollars. Au cours de cette visite, Pékin et Moscou espèrent renforcer leur collaboration dans les secteurs des infrastructures, de l'énergie et de la recherche scientifique. (Belga)

Vos commentaires