En ce moment
 
 

Des jeunes disent avoir été victimes de piqûres lors d'une soirée à Braine-l'Alleud

  • Des jeunes disent avoir été victimes de piqûres lors d''une soirée à Braine-l''Alleud

  • Piqûres à la seringue: nouvelle agression hier dans une boîte de nuit du Brabant wallon

 
 
 

Des jeunes disent avoir été victimes de piqûres lors d'une soirée de fin d'examens organisée mardi, à Braine-l'Alleud, a-t-on appris mercredi auprès de la police locale et du parquet du Brabant wallon. Six personnes se sont présentées à l'hôpital de Braine-l'Alleud (CHIREC) pour y dénoncer ces faits. Elles ont expliqué qu'elles s'étaient rendues en discothèque pour fêter la fin des examens. Au cours de la soirée, elles ne se sont pas senties bien et ont donc décidé de se rendre à l'hôpital. 

À ce stade aucun élément ne permet de confirmer ces faits. Après examen à l'hôpital, rien n'a été trouvé pour objectiver la situation. Cette dernière reste tout de même préoccupante pour la gérante de la discothèque. "Pour l'instant, on en sait pas plus. Est-ce que c'est l'alcool? Se sont-ils fait piquer? On ne sait pas. On a demandé à la sécurité d'aller voir à l'intérieur, on a fouillé le sol, on a interrogé les gens. À l'entrée, les personnes sont régulièrement fouillées pour éviter ce genre de cas. Il me semble que pour l'instant, il y a eu une plainte. La police est venue. On leur a donné les images de vidéosurveillance", témoigne Mathilda Susini. 

Au début du mois de mai, des festivaliers avaient aussi déclaré avoir été victimes de piqûres lors de l'Inc'Rock à Incourt. L'enquête est toujours en cours, mais rien n'a, à ce stade, pu être établi. "Dans notre arrondissement judiciaire, nous n'avons eu écho de ces phénomènes qu'à Braine-l'Alleud et Incourt. Nous prenons cela très au sérieux, mais nous nous trouvons pour l'instant très démunis. Les dossiers restent ouverts dans l'attente de potentiels éléments tangibles", conclut la magistrate.


 

Vos commentaires