En ce moment
 
 

Tubize et Jodoigne: pourquoi ces deux communes souvent touchées par les inondations s'en sont bien sorties ?

Tubize et Jodoigne: pourquoi ces deux communes souvent touchées par les inondations s'en sont bien sorties ?
 
 

Tubize et Jodoigne sont deux communes qui ont déjà été touchées très fortement par des inondations. Les dernières très graves à Tubize remontent à 2010. 1.600 foyers avaient été touchés. Ici ces derniers jours, "seulement" un peu plus d’une centaine.

Cela s’explique par la politique mise en place par les autorités communales. En 10 ans, près 3 millions d’euros ont été investis. A Tubize existe un PPRI (plan de prévention des risques d’inondation), et on y trouve les lieux problématiques mais aussi les solutions. Un échevin est d’ailleurs en charge de la lutte contre les inondations depuis 2010.

Tubize a travaillé sur le reprofilage des rivières, c’est-à-dire remettre les berges à l’endroit initial pour respecter le cours d’eau, construction avec des zones d’immersion temporaire, des bassins d’orage. "Le but est de protéger le centre de Tubize, car Tubize est en fin de parcours, en fin de vallée", explique Michel Januth, le bourgmestre. 

En 10 ans, la capacité de ses bassins de retenue atteint les 500.000 m3, soit 500 millions de litre d’eau. Pour les permis de construction, Tubize impose une citerne de 3000 litres par nouvelle habitation. 

Jodoigne avait été très touché en 1995. Et depuis le début des années 2000, un budget annuel est alloué à la lutte contre les inondations. Entre 50 et 200.000€ investis chaque année, hors aides régionales ou provinciales.

Jodoigne est traversé par la Grande Gette, Tubize par la Senne, le Hain, le Coeurq et le canal Bruxelles-Charleroi.


 




 

Vos commentaires