En ce moment
 

Ce Chinois parcourt Shanghai-Paris à vélo, mais arrivé à la gare du Midi à Bruxelles, c'est la catastrophe (vidéo)

Lu Junjie est un cycliste chinois qui aime se lancer des défis: il a décidé de parcourir Shangai-Paris soit plus de 15.000 km à vélo. Une mésaventure rencontrée à Bruxelles l'a ralenti dans son périple. Il l'a racontée à notre jounaliste Sébastien De Bock.

Lu Junjie a parcouru plus de 15.000 kilomètres en près de 20 mois, à partir de Shanghai, au cours d'un long et pénible voyage qui l'a emmené dans plus d’une douzaine de pays jusqu’à Bruxelles. "J'ai commencé mon voyage le 1er avril 2017. J'ai quitté Shanghai et je me suis rendu au Tibet. Là, j'ai traversé l'Inde, le Népal, le Pakistan,...Pour rejoindre l'Europe, où j'ai roulé en Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Allemagne et Belgique."

46506193_374501479976438_6807600855823417344_n
Photos facebook de JJ Lu

Alors que l'objectif final semble si proche, Lu Junjie est confronté à une mésaventure dont il se souviendra: "Mon vélo a été volé à la gare du midi. Je me suis rendu là-bas faire réparer la tirette de mon sac. Cela m'a pris juste 10 à 15 minutes. Et quand c'était fait, j'ai vu que mon vélo avait disparu, donc j'ai pensé qu'il avait été volé. A ce moment-là, j'ai pensé: "Oh mon Dieu, que vient-il de se passer?" J'étais tellement déçu et triste".

46375396_372059613553958_8497197993152217088_n

Son vélo a été volé à l’entrée de la gare de Bruxelles-Midi aux alentours de 10h vendredi dernier. Le malheureux cycliste a prévenu la police et a multiplié les appels sur les réseaux sociaux pour retrouver sa monture à laquelle il tient énormément. Ses publications ont fait le buzz le week-end dernier sur les réseaux sociaux suscitant un vrai élan de solidarité, de la part des Belges émus par cette histoire. En vain. Son vélo rouge reste introuvable. Cette semaine, Lu a donc lancé une campagne de financement pour se payer un nouveau deux-roues provenant de Bruxelles et terminer son tour du monde. Il a obtenu une certaine somme à laquelle s'est rajouté de l'argent envoyé par ses parents. Et grâce à une réduction accordée par le vendeur sensible à son histoire, Lu a pu se racheter un vélo pour la dernière étape de son voyage devant l'amener à Paris.

Quelques minutes avant son départ vers Paris, sa destination finale, il nous a raconté cette mésaventure et la leçon que cela lui a appris: "Je me sens tellement heureux parce que beaucoup de personnes de Bruxelles et de Belgique, vraiment beaucoup beaucoup de personnes ont voulu m'aider, m'ont parlé, m'ont demandé comment j'allais, se sont senties tristes pour moi. Je pense que c'est une histoire triste mais avec une fin heureuse."

Loin de lui laisser un mauvais souvenir, son histoire belge a poussé Lu Junjie à baptiser son nouveau vélo "BB", pour "Bruxelles-Belgique".

Vos commentaires