En ce moment
 
 

Attention à ce nouveau type de VOL par ruse à Bruxelles: de faux facteurs arnaquent des habitants

 

Le parquet de Bruxelles met en garde contre un nouveau type de vols par ruse.

Le parquet de Bruxelles met en garde, samedi, contre un nouveau type de vols par ruse qui sévit dans la capitale depuis plusieurs mois. Les faits se déroulent invariablement dans un immeuble. Un suspect sonne chez une dame âgée en se faisant passer pour le facteur qui doit lui déposer un colis. La victime descend en claquant sa porte ou en la laissant entrouverte. Durant ce temps, le complice du faux facteur, qui avait réussi à rentrer dans les communs de l'immeuble, pénètre chez la victime et cambriole l'appartement.

La victime, quant à elle, arrive dans le hall de l'immeuble et discute avec une dame, complice des malfaiteurs, qui lui dit que le facteur est parti prendre le colis dans sa camionnette et qu'il faut attendre. La victime perd finalement patience, remonte chez elle et constate le vol dans son appartement.

On a discuté 10 minutes

Christiane a failli se voir par ce nouveau type de vol par ruse. Elle raconte : "C'est exactement ce qui m'est arrivé. Je suis descendue et je lui ai dit: où est le postier? Elle me dit, il est parti, il va revenir. Elle commence à me parler, me disant que j'étais actrice ; ce qui est vrai, de discuter de choses et d'autres. Tout d'un coup, je me suis dit que quelque chose clochait. Je suis allée voir dehors, il n'y avait pas de postier. Elle me disait attendre un taxi qui n'est jamais venu. On a discuté 10 minutes. Je me suis dit que le postier resonnera et je suis remontée."

Les auteurs toujours recherchés 

Selon le parquet, 14 dossiers liés à des vols de cette nature ont été ouverts depuis le mois de mars par la zone de police Uccle-Auderghem-Watermael-Boitsfort, le quartier de l'avenue Churchill, à Uccle, étant particulièrement visé. Un magistrat a été désigné pour centraliser les affaires liées à cette problématique et de nombreux devoirs d'enquête sont en cours afin d'identifier les suspects et de les appréhender au plus vite, précise enfin le parquet. 

Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles distille quelques conseils: "S'il y a un facteur qui sonne à votre porte demandant de descendre pour un colis, il faut d'abord fermer la porte de son appartement à clé, même si cela dure quelques minutes. Une fois qu'on est descendu en bas, si le profil de la personne ne correspond pas à celui d'un employé de la poste, il faut bien évidemment retourner chez soi le plus rapidement possible et appeler le service de police."

 

Vos commentaires