En ce moment
 
 

Coronavirus: les Belges de retour d'Italie s'inquiètent, aucun contrôle n'est effectué à l'aéroport de Charleroi

Coronavirus: les Belges de retour d'Italie s'inquiètent, aucun contrôle n'est effectué à l'aéroport de Charleroi
©BELGA
 
 

Tous les regards restent tournés vers l'Italie et la propagation du coronavirus. Les Belges qui rentrent des régions du nord du pays sont inquiets: aucun contrôle n'est mis en place dans les aéroports belges.

Alors que sept personnes sont décédées à cause du coronavirus en Italie, les Belges qui rentrent des régions du nord sont inquiets. Onze villes sont désormais placées en quarantaine et 230 personnes sont contaminées. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) envoie une équipe sur place demain.

Les touristes belges qui rentrent de Lombardie et de Vénétie ne sont absolument pas contrôlés. Ce mardi matin, ils sont angoissés. Salvatore est rentré de Milan lundi soir vers 23 heures. Alerté par des amis et des proches en Belgique, il s'attendait à être contrôlé à Charleroi comme il l'avait été à son arrivée en Italie mais il n'en est rien. 

"À notre arrivée en Italie, ils ont pris notre température à notre descente de l'avion. On a appris sur place qu'il y avait cette épidémie. On a eu peur pour le retour, mais on est rentrés tranquilles à l'aéroport. Certains personnes avaient des masques mais sans plus", explique Salvatore qui s'est retrouvé dans un aéroport désert.

"On n'est prévenu de rien"

Même constat pour Laurence et son mari qui rentraient de Venise dans la soirée. "Personne ne nous attendait. Rien. Il n'y avait même pas une feuille d'explications disant 'vu la contagion, veuillez prendre contact avec tel numéro'. Rien du tout. On est sorti, on est parti. On n'est prévenu de rien", s'étonne cette infirmière indépendante.

Elle déplore aussi le climat de psychose qui règne en ce moment et les fausses informations qui circulent alors que sur place, selon elle, la vie se déroule presque normalement. "Les commerces, bars et restaurants restent ouverts. Personne n’est confiné dans les hôtels ou autres, les gens continuent à se promener dans les rues et profiter", assure Laurence.

Phase 2 activée à l'aéroport de Charleroi

Pourtant, la phase 2 est bien activée depuis lundi matin à l'aéroport de Charleroi. Le personnel est donc formé aux différents symptômes du coronavirus pour être particulièrement attentifs aux passagers de retour d’Italie.

"Je vais travailler la peur au ventre"

Une décision qui ne semble pas rassurer tout le personnel de l'aéroport. "J'y travaille et rien n'est fait pour personne. Ils ont juste fait un petit email mais ne prennent aucune mesure pour leur personnel et encore moins pour les passagers. C'est inadmissible vu l'épidémie actuelle. Je vais travailler la peur au ventre de contracter le virus. Même une paire de gants, ils rouspètent si on demande trop souvent", assure cette habitante de Ransart ce mardi matin via notre bouton orange Alertez-nous. 

Aucun contrôle sanitaire à Brussels Airport

Une partie des touristes qui rentrent d'Italie passent également par Brussels Airport, où il n'y a ce mardi matin aucun contrôle sanitaire selon notre journaliste sur place. "Il n’y a rien de spécifique prévu pour l’instant pour les passagers qui reviennent d’Italie. Ici deux vols en provenance de Milan et de Venise étaient attendus vers 8h mais autour de moi aucune information ou affichage ne mentionne le coronavirus à l’accueil des arrivées", indique Emma Gouaille en direct sur Bel RTL. D'après l'aéroport de Bruxelles, le personnel a normalement déjà été sensibilisé aux précautions d'hygiène.

Des mesures suffisantes 

Selon la ministre de la Santé Maggie De Block, les mesures prises en Belgique sont suffisantes pour le moment. Elles suivent en tout cas les recommandations de l’OMS.

Concernant les voyages vers l’Italie, le ministère des Affaires étrangères recommande simplement de suivre les consignes des autorités locales. Aucun vol vers l’Italie n’est donc annulé pour l’instant.




 

Vos commentaires