En ce moment
 
 

Etterbeek interdit de circuler à plusieurs sur une trottinette électrique: "Ridicule" selon VIAS

Avec la multiplication des trottinettes électriques dans les rues, les accidents sont aussi plus nombreux. Dernier en date: une collision avec une voiture qui a fait un mort et un blessé grave ce dimanche à Bordeaux. Les deux victimes circulaient sur le même engin. Chez nous, le bourgmestre d'Etterbeek a décidé de légiférer pour interdire les pratiques dangereuses. Mais en a-t-il le pouvoir?

Le bourgmestre d'Etterbeek, Vincent De Wolf, veut sanctionner certains comportements qu'il juge irresponsables en trottinette électrique. Comme le fait de circuler à plusieurs dessus. "Vous voyez parfois un couple avec un petit enfant à 3 sur une trottinette avec l'enfant qui se tient tant bien que mal à la barre de direction. Aujourd'hui c'est l'anarchie", explique-t-il.

Vincent De Wolf a donc fait voter une ordonnance de police qui permet de verbaliser les usagers qui montent à plusieurs sur une trottinette. Une initiative locale mais illégale selon l'institut belge pour la sécurité routière : "C'est ridicule. Il existe un code de la route, qui reste une matière fédérale. Le code de la route n'interdit pas de rouler à 2 sur une trottinette du moment que le conducteur peur garder à tout moment le contrôle de son véhicule. Là on ouvre la porte à toute une série de dérives", estime Benoit Godart, le porte-parole de l'institut VIAS pour la sécurité routière.

Ce à quoi Vincent De Wolf répond: "C'est totalement légal puisque le bourgmestre a une compétence générale de police administrative."

Entre 125 et 250 euros, c'est le montant des amendes qui pourraient donc être dressées contre les usagers indiscipliné. Comme ceux qui laissent leur trottinette sur des passages réservés aux malvoyants.

Mercredi prochain se tient la conférence des bourgmestres de Bruxelles. Le sujet devrait y être abordé afin que la réglementation soit la même dans les 19 communes de Bruxelles.

Vos commentaires