En ce moment
 

Le parc aquatique Océade va bientôt fermer définitivement ses portes: ses toboggans partent vers la Roumanie

Le parc aquatique Océade va bientôt fermer définitivement ses portes: ses toboggans partent vers la Roumanie

A l'approche du dernier jour d'ouverture du parc aquatique bruxellois Océade, le 30 septembre, la vente aux enchères des décors et du matériel se poursuit. Mardi, la société qui s'occupe de la vente aux enchères en ligne, la Néerlandaise Troostwijk Auctions, organise un jour de visite pour les potentiels acheteurs.

Entre-temps, l'ensemble de toboggans qui faisait et fait encore pour quelques jours la fierté du parc aquatique du Heysel a trouvé preneur, a-t-on appris auprès de l'administrateur délégué d'Océade.

"Nous avons déjà vendu les toboggans à une société de Roumanie", indique Thierry Meeús. "Elle veut les utiliser pour créer un parc aquatique en Roumanie, avec aussi la plaine de jeux aquatique. Nous en avons obtenu 152.000 euros", ajoute-t-il. La visite de mardi servira aux intéressés à jeter un œil à "tout le petit matériel mis en vente".


Les chalets-sauna sont aussi en vente

Une partie de ce "petit" matériel, comme des bureaux, entre autres, sera reprise par Mini-Europe, l'autre attraction bruxelloise dont Thierry Meeús est le patron. Mais il reste les décors, tous les filtres et pompes des piscines et attractions, de l'équipement de cuisine, le mobilier des vestiaires (casiers), etc.

Les chalets-sauna font aussi partie de cette vente mise en ligne il y a plusieurs semaines (le 4 juillet), et qui compte 246 lots. Les amateurs peuvent notamment s'offrir un petit bout d'Océade sous la forme du pont suspendu, de la grande tête de mort surplombant les attractions, ou même... des poubelles en tonneaux, dans l'esprit "pirate".

Selon Thierry Meeús, c'est souvent "dans les trois quatre dernières heures que les professionnels entrent en jeu et font monter les enchères". Dernier délai d'enchères: le 27 (jeudi), à 14h00.

Vos commentaires