En ce moment
 

Le tunnel Léopold II en travaux dès le 1er mai pour plus de 3 ans: les détails sur cet énorme chantier à Bruxelles

Construit en 1986, le tunnel Léopold II s'apprête à être complètement rénové. Le chantier débutera en mai, et devrait durer 39 mois au total, soit plus de trois ans. D'une longueur d'environ 2.500 mètres, c'est l'un des plus longs tunnels routiers de Belgique. Et c'est un passage important dans la capitale: 80.000 véhicules empruntent chaque jour le tunnel. Parmi ces conducteurs, 50% sont des navetteurs, et 50% sont des Bruxellois.


Les étapes du chantier et les horaires de fermeture

D'après les informations récoltées ce vendredi par notre journaliste Loïc Parmentier, la première année devrait être dédiée au désamiantage de l'infrastructure. Les deuxième et troisième années du chantier seront consacrées à l'étanchéité et à l'électromécanique. Enfin, l'aspect architectural interviendra dans un dernier temps.

Durant les mois de juillet et d'août, le tunnel Léopold II sera complètement fermé, 24h sur 24 et sept jours sur sept. Le reste de l'année, le tunnel sera bloqué durant les nuits du dimanche au jeudi, de 22h à 6h.


Mesures prises pour réduire l'impact du chantier

Ces travaux d'envergure sont susceptibles de provoquer d'importants embarras de circulation dans la capitale. Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, le sait très bien. Il a d'ailleurs donné ses conseils sur son site: "Si vous habitez à moins de 7 kilomètres de votre travail, prenez le vélo. Si possible, planifiez votre journée de travail autrement en faisant du télétravail, par exemple. Et pour les personnes qui ne peuvent pas faire autrement que de prendre la voiture : faites du covoiturage et suivez les déviations via la A12 et le boulevard Industriel". Une petite vidéo accompagne son message, que vous pouvez retrouver en bas de l'article.

Pour tenter de réduire les perturbations, les responsables de la région bruxelloise, des communes de la capitale et de la région flamande se sont coordonnés. Plusieurs mesures ont été prises pour réduire l'impact du chantier.

- Augmenter l'offre des transports en commun

La première mesure vise à augmenter l'offre des transports en commun. Du côté de la SNCB, les trains S10 (Dendermonde - Bruxelles - Alost), S3 (Zottegem - Bruxelles - Dendermonde) et S4 durant l'été (Alost - Schuman - Merode - Vilvorde) verront leur capacité renforcée. Si cela s'avère nécessaire par la suite, la ligne 60 pourrait également être renforcée.

Du côté de la STIB, la fréquence des bus 13, 14, 20, 49 et 87 sera augmentée. De même que pour les trams 19, 51 et 82. Quatre lignes de métro seront également adaptées durant les vacances.

Pour ce qui est de De Lijn, les bus 214 (Alost - Asse - Bruxelles) et 355 (Liedekerke - Ternat - Grand-Bigard - Bruxelles) verront leur capacité et leur fréquence renforcées.

- En voiture

Si vous empruntez les routes, les autorités vous conseillent d'entrer dans Bruxelles par le sud via le boulevard Industriel ou par le nord via la A12. Pour sortir, elles vous conseillent d'emprunter au nord la A12, au centre la N8 via la chaussée de Ninove ou au sud le boulevard Industriel.
 
Durant les mois de juillet et d'août, où le tunnel sera complètement fermé, les autorités ont décidé de ne pas couper la circulation sur le boulevard Léopold II et dans l'avenue Charles-Quint. Une bande de circulation sera prévue pour les voitures et les camions dans les deux sens, une bande de circulation pour les transports en commun, les urgences et les motos dans les deux sens, et une bande pour les vélos dans les deux directions également.
 

- Parkings de dissuasion

Deux parkings de dissuasion sont prévus du côté de Grand-Bigard, avec la possibilité de prendre les trains S4 et S10 ou un train De Lijn. Le parking C pourrait éventuellement (mais ce n'est pas du tout sûr) être utilisé au nord de Bruxelles, où vous pourriez ensuite emprunter les trams 7 et 9, une navette de bus ou le métro 6.



Coordination avec les communes bruxelloises pour tous les chantiers

Un comité d'accompagnement spécifique verra également le jour pour les communes. Les mesures de mobilité locale y seront discutées et étudiées avec les bureaux d'études désignés par la Région. Ainsi, on se concertera également avec la Ville de Bruxelles pour voir si le Parking C peut être utilisé comme P+R avec une connexion au métro. Les centres de trafic suivront la situation en permanence pendant l'été, et les mesures seront adaptées, le cas échéant. Une campagne de communication étendue aux riverains, commerçants, entreprises et navetteurs est annoncée. Elle sera renforcée par une campagne médiatique durant le mois de juin.


Vos commentaires