En ce moment
 
 

Mère de famille poignardée en pleine rue à Evere: le suspect inculpé a fait appel, mais reste en détention

Mère de famille poignardée en pleine rue à Evere: le suspect inculpé a fait appel, mais reste en détention
© RTL INFO
 
 

Le 30 mai dernier, une femme de 36 ans, mère de trois enfants, a été agressée alors qu'elle se promenait avec son bébé en poussette, au croisement de la rue des Deux Maisons et de l'avenue du Cimetière de Bruxelles à Evere. Elle a reçu des coups au moyen d'un objet tranchant au niveau du cou et est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures.

Un homme avait été placé en détention provisoire, et inculpé pour meurtre le 4 juin dernier. L'homme de 26 ans nie toute implication dans les faits. Plusieurs éléments semblent pointer vers lui, mais une enquête approfondie est nécessaire. L'homme avait fait appel de cette décision d'inculpation, et est passé devant la Chambre des mises en accusation ce vendredi, nous précise le Parquet de Bruxelles ce samedi matin. Son appel a été rejeté: l'homme reste donc bien en détention. L'enquête, quant à elle, se poursuit.

Le motif de l'agression de la mère de famille de 36 ans n'a pas encore été établi.

Des indices plus que troublants

Un couteau et un sweat-shirt taché de sang avaient été trouvés lors de la perquisition de l'appartement de la mère du suspect, où le jeune homme réside également. Des sources judiciaires confirmaient qu'une des manches du vêtement présente une tache de sang de la taille d'une main. Le couteau ne présentait par contre aucune trace de sang.

Les enquêteurs ont retracé le suspect après que ses collègues l'ont reconnu comme le potentiel auteur du meurtre. Quelques jours avant les faits, le jeune homme avait déjà été interpellé dans la rue de Brabant pour avoir menacé un passant avec un couteau. L'homme avait d'abord affirmé ne pas avoir quitté son domicile le soir du meurtre, mais a rapidement dû changer de version: la police l'a en effet confronté à des images d'une caméra de sécurité d'un magasin des environs, sur lesquelles il apparaît peu après le coup de couteau.


 




 

Vos commentaires