En ce moment
 

Réforme des pensions: quelles sont les perturbations à craindre ce mardi dans les transports en commun ?

Réforme des pensions: quelles sont les perturbations à craindre ce mardi dans les transports en commun ?

Attendez-vous à des perturbations dans les transports en commun ce mardi. Les syndicats organisent en front commun une journée nationale d’actions et de manifestation, notamment contre la réforme des pensions.

La société de transport public bruxelloises STIB s'attend à des possibles perturbations sur son réseau demain/mardi en raison de la manifestation des trois syndicats contre la réforme des pensions et des fins de carrière du gouvernement Michel, indique la STIB.

Le front commun syndical de la STIB soutient les actions. La participation éventuelle de membres de personnel à l'action pourrait entraîner ce jour-là des perturbations sur le réseau du tram, bus et métro.

La compagnie conseille donc aux passagers d'examiner l'évolution en temps réel sur le réseau via les divers moyens de communication.

"Afin d’informer au mieux les voyageurs de l’état de la situation, nous ouvrirons notre Contact Center (070/23.20.00) dès 06h mardi matin. Le site internet www.stib.brussels informera en continu les voyageurs, tout comme la page Facebook (facebook.com/lastib) et le compte Twitter (@stibmivb)", détaille la STIB.

En Wallonie, le réseau des TEC risque également d'être perturbé. Les organisations syndicales participent en front commun à cette journée nationale. Par conséquent, des perturbations sont à prévoir durant cette journée. Vous aurez plus d'informations sur le site www.infotec.be.

Par contre, la SNCB ne prévoit pas de fortes perturbations. "S'il devait en avoir, elles seront limitées", explique un porte-parole. 

Concrètement, des actions sont prévues dans les trois régions, avec des opérations de sensibilisation dans plusieurs entreprises. À Bruxelles, une manifestation importante partira de la place de l'Albertine à 10h, tandis que le parlement fédéral sera encerclé par une chaîne humaine. Une délégation syndicale rencontrera le Premier ministre Charles Michel ainsi que le président de la Chambre Siegfried Bracke. Les syndicats descendront également à cette occasion dans les rues de Namur, Liège, La Louvière, Anvers, Gand ou encore Louvain.

Vos commentaires