En ce moment
 
 

Dangereux suspect armé d'un couteau à Koekelberg, un homme témoigne: "J'ai sauté sur la personne pour la maîtriser"

  • Un%20homme%20arm%C3%A9%20d''un%20couteau%20arr%C3%AAt%C3%A9%20%C3%A0%20Bruxelles

  • Que%20sait-on%20sur%20l''homme%20arm%C3%A9%20d''un%20couteau%20arr%C3%AAt%C3%A9%20%C3%A0%20Bruxelles%20%3F

 

Suite à un témoignage reçu via notre bouton orange Alertez-nous, nous avons évoqué hier l'arrestation d'un homme en rue à Koekelberg. Ce jeudi matin, le parquet de Bruxelles dévoile des précisions concernant ce dossier.

Hier matin à 11h35, la police de la zone Bruxelles-Ouest est intervenue pour une personne qui menaçait des passants avec un couteau place des Etangs Noirs à Molenbeek. Un habitant décrit la tournure des évènements : "Il y a deux jeunes filles qui criaient parce qu'un homme courait après elles avec un couteau. J'étais à la terrasse d'un café, et je me suis levé en me demandant ce qui se passait. J'ai vu un homme brandir un couteau, et j'ai vu une dizaine de policiers lui courir après en lui demandant de lâcher son arme.

À son arrivée sur place, la police est informée que l’homme a pris la fuite à pied vers la rue Schmitz à Koekelberg. Le parquet confirme la course-poursuite qui s'est alors engagée entre le suspect et plusieurs équipes de police. Les forces de police tentent à plusieurs reprises de neutraliser l'homme au couteau. 

L'habitant, témoin des faits, décide alors d'agir, et de tenter de maîtriser le forcené. "J'ai vu que la situation allait tourner au drame, parce que la police s'apprêtait à tirer. J'ai décidé de sauter sur la personne et la maîtriser au sol. La police a ensuite récupéré l'homme."

Finalement intercepté avenue Jean Dubrucq, le suspect est privé de liberté et mis à disposition du parquet de Bruxelles. Selon le témoin, l'homme criait "Allah Akbar", ce qui énerve l'habitant, lui-même de confession musulmane. "Vous savez bien que c'est toujours le même mot qui revient, et ça m'a foutu la haine, la rage, parce qu'on a déjà une sale image. Quand tu fais des choses pareilles, tu n'es pas obligé de dire ça."


Une enquête en cours pour connaître le mobile 

Des témoins disent avoir entendu que l’homme aurait demandé aux passants s’ils sont d’origine juive. Une enquête est en cours pour connaître le mobile du suspect, selon le parquet.

Un juge d’instruction a été requis pour instruire les faits qualifiés par le parquet de tentative de meurtre et port d’arme prohibée par destination. Un mandat d’arrêt a également été sollicité par le parquet.

Selon nos informations, l’homme d’origine marocaine serait en séjour illégal en Belgique. Il serait arrivé à Bruxelles en train depuis Liège.

Vos commentaires