Drame à Bruges: un Néerlandais est tombé dans un lac gelé alors qu'il faisait du patin à glace

Drame à Bruges: un Néerlandais est tombé dans un lac gelé alors qu'il faisait du patin à glace

Patiner sur des lacs gelés est très dangereux: Hier, dans la région de Bruges, un Hollandais de 74 ans est tombé dans l'eau gelée. Il est toujours dans un état critique. Récit dans le RTLinfo 13H de Serge Vermeiren.

Des patineurs présents sur les lieux de l’accident ont porté secours à la victime. L’homme de 74 ans a glissé de la surface gelée. Sa tête a heurté violemment la glace. Celle-ci s'est cassée et son corps s’est enfoncé dans l’eau. Line Depoorter, porte-parole de la police de Bruges, rapportait les faits dans le RTLinfo13H: "La moitié de son corps est resté dans une eau extrêmement froide. Des témoins ont rapidement alerté les secours. Ils sont intervenus pour évacuer le blessé."

Touché au cou et à la tête, le Néerlandais était en hypothermie. Il a été transporté vers un hôpital de Bruges. Ce jeudi, la victime est toujours dans un état critique. Au moment des faits, une cinquantaine de personnes patinaient sur la superficie gelée. La police a décidé d’interdire l’activité.

"Le patinage est interdit. La couche de glace est trop fine", a expliqué un policier aux curieux venus patiner.

Selon l’agence flamande pour la nature et les forêts, l’endroit présentait un risque: "Vous le voyez, la glace n’est pas présente partout
La couche mesure entre 2 et 3 centimètres. C’est un domaine naturel inondé et pas un étang fermé", explique Rik Delameillieure, garde forestier.


N’aurait-il pas fallu interdire l’endroit plus tôt ?

La porte-parole de la police le concède: "Oui, prévenir est toujours mieux que guérir mais il n’est pas possible pour la police d’être présente partout en même temps. C’est un tragique accident", déplorait-elle. Depuis ce matin, seul un lac situé dans la région d’Aalter peut accueillir des patineurs.

Vos commentaires