En ce moment
 
 

Une école interdit les "décolletés et blouses très courtes qui attirent le regard masculin": une polémique éclate

  • Une école interdit les "décolletés et blouses très courtes"

  • Une école interdit les "décolletés et blouses très courtes qui attirent le regard masculin": une polémique éclate

 
 
 

La semaine dernière, la directrice d'une école de Wallonie a décidé d'envoyer un mail à tous les parents d'élèves afin de les prévenir que l'établissement ferait "la chasse aux tenues inappropriées" des jeunes filles afin d'éviter "des agressions" aux abords de l'école, selon les infos de la DH. Caroline Désir était l'invitée de Fabrice Grosfilley au micro de Bel RTL ce matin où elle a réagit face à de tels propos.

Les propos envoyés par la directrice de l'école ne passent pas inaperçus et font même polémique. La colère monte du côté des parents mais aussi des élèves de cet établissement wallon. Un mail, envoyé par la direction, est notamment mis en cause tant sur la forme que sur le fond. La directrice y indique avoir décidé de faire "particulièrement attention aux tenues des élèves féminines", révèle la DH ce matin.

La raison de tels propos ? "Certaines arborent des décolletés ou des blouses très courtes qui attirent le regard des jeunes élèves masculins en plein maelstrom hormonal", précise le mail qu'ont pu consulter nos confrères de la DH. La direction dit craindre des agressions aux abords de l’école pour lesquelles "il sera trop tard" pour agir. Et "afin de prendre les devants, nous allons faire la chasse aux tenues inappropriées afin de les protéger", assure la direction en prétendant vouloir agir pour le bien des jeunes filles.

Deux étapes sont alors prévues pour éviter "ce genre de tenues". La première consiste "à prévenir" les jeunes filles que leur tenue pose problème. La deuxième serait de les "conduire" dans le bureau de la directrice, d’y convoquer les parents et de "veiller à ce que l’élève ne porte plus ce genre de tenue, sans quoi celle-ci risque de ne plus être acceptée à l’école". 

Caroline Désir réagit: "Faire porter la responsabilité sur des jeunes filles n'est pas acceptable"

Caroline Désir, ministre de l'éducation en fédération Wallonie-Bruxelles, était l'invitée de Fabrice Grosfilley au micro de Bel RTL ce matin. L'occasion pour elle de s'exprimer sur la polémique. Et pour la ministre, difficile de laisser passer de tels actes et de telles paroles. "J'ai été très surprise en lisant ce mail. C'est malvenu de sa part surtout le jour de la journée internationale des droits des femmes. On va contacter l'école car ce n'est pas normal", s'indigne-t-elle. Et d'ajouter: "Faire porter la responsabilité sur les jeunes filles n'est pas acceptable!"

"Il y a des contraintes vestimentaires bien sûr mais ici le message envoyé aux filles est que si elles portent une tenue trop décolletée qualifiée de provocante, elles ne doivent pas s'étonner si elles se font agresser. Je trouve que ça ne va pas du tout!", explique-t-elle. "C'est vraiment un message qu'on aimerait ne plus voir dans les écoles. Ce n'est pas normal", termine-t-elle.

 


 




 

Vos commentaires