En ce moment
 
 

A Tournai, le pont Notre-Dame s'est élevé... d'un seul côté (photo)

Insolite : victime d'un incident, le Pont Notre-Dame de Tournai s'est élevé... à moitié (photo)
 
 

La circulation des péniches sur l'Escaut à hauteur du pont mobile Notre-Dame, à Tournai, a pu reprendre en début de soirée, a indiqué lundi le Service Public Wallon Infrastructures.

Lors d'un essai de mise en charge, le nouveau pont mobile Notre-Dame à Tournai avait vacillé lundi en fin de matinée, à cause d'un problème rencontré par le système de freinage. En position basse, l'ouvrage empêchait dès lors la circulation fluviale. En fin d'après-midi, le pont a été ramené en position haute. Depuis 18h30, la circulation fluviale en amont et en aval de Tournai a donc pu reprendre.

La levée du pont permettra de libérer progressivement, jusqu'à 22h00, les bateliers qui étaient en attente en amont et au niveau de l'écluse de Kain (Tournai). Lundi matin, au cours de manœuvres de déplacement du pont Notre-Dame, un dispositif de freinage d'urgence, qui devait être testé, n'a pas correctement fonctionné. Le tablier a alors entamé une descente, légèrement freinée du côté de la rive gauche. La structure s'est finalement stoppée, reposant en partie sur la culée en béton.

La structure n'a subi aucun dommage. Après analyse de l'incident et des vérifications et réglages au niveau des systèmes de levage et de freinage dans les deux culées, les entreprises en charge du renouvellement du tablier du pont ont entrepris de rétablir ce dernier en position haute. La manœuvre a été effectuée en deux temps. L'horizontalité du tablier a d'abord été rétablie avec la montée du pont du côté rive gauche et la descente du côté rive droite. Un nouvel essai du système de freinage a été opéré avec succès. Vers 18h30, le pont a finalement été ramené en position haute.

Mardi matin, afin de permettre d'autres interventions et examens sur les contrepoids, galets et autres éléments du mécanisme de levage, des poutrelles métalliques seront placées pour étançonner le pont en position haute. Des analyses approfondies de l'incident, mais également une vérification visuelle et géométrique de l'ouvrage et de ses mécanismes, devront être menées pour envisager la remise en service complète du pont. Celle-ci sera précédée de nouveaux tests de levée-descente-freinage d'urgence, et d'un essai de mise en charge. Initialement annoncée le 16 septembre, la date de réouverture du pont à la circulation ne peut pas encore, à ce stade, être confirmée.

pont-tournai-3


 




 

Vos commentaires