En ce moment
 
 

Cet horticulteur de Fleurus a décidé de réparer lui-même les nids de poule dans sa rue

Benoit Quewet est horticulteur à Wanfercée-Baulet (Fleurus) à la limite de la commune de Sambreville. La route qui dessert son entreprise, la rue de la Ferme, située sur la commune de Sambreville, est en piteux état. Les nids-de-poule y sont nombreux, de quoi occasionner des dégâts sur les véhicules. Benoit Quewet a récemment endommagé deux de ses remorques professionnelles avec à la clef plusieurs milliers d'euros de perte.


 
"Ça coûte vachement moins cher que de laisser la route avec des trous énormes"

Depuis deux ans, l'horticulteur préfère lui-même réparer les nids de poule deux fois par an que de payer les réparations sur ces véhicules. Une fois avant et une fois après l'hiver. Cout estimé pour lui environs 1000 euros par an. La dernière opération de rebouchage a eu lieu la semaine dernière.

"La rue de la ferme a été abandonnée par la région de Sambreville. Vu l’état lamentable de la rue et les trous qui sont quasiment des mini piscines. On s’est dit qu’on allait la refaire", raconte-t-il. Compte tenu des dégâts occasionnés, "ça coûte vachement moins cher de réparer que de laisser la route avec des trous énormes", explique l’horticulteur.


 
Une rue peu habitée, mais empruntée par de nombreux Fleurisiens

De son côté l'échevin des travaux de Sambreville, Olivier Bordon explique que la volonté de la commune est de refaire l'ensemble des voiries communales. Lors de la dernière législature, 25 % (43 sur 200) des voiries communales ont été restaurées. Un cadastre de l'ensemble du réseau communal a été réalisé pour voir quelles chaussées devaient être restaurées en priorité (en fonction du nombre d'habitant, l'absence ou pas d'égouttage, la présence de commerces, de services ou d'implantations scolaires, densité de circulation,... ) mais la rue de la Ferme étant peu habitée, ne comprenant pas de commerces ou de services et n'étant pas très fréquentée, elle ne fait pas partie des rue à réparer prioritairement.

La rue de la ferme est un ancien chemin agricole emprunté par beaucoup de Fleurisiens car il permet un accès rapide à l'autoroute via les ronds-points de Sambreville. L'échevin des travaux de Sambreville rappelle que d'autres routes plus praticables permettent de rejoindre l'autoroute à Fleurus. 

Si les problèmes de sécurité devaient devenir trop importants sur cette voirie, il pourrait être envisagé de la fermer à la circulation. Mais une telle décision n'est pas d'actualité.

Vos commentaires