En ce moment
 

Des engins de chantier pesant plusieurs tonnes volés en quelques secondes à Mont-sur-Marchienne: comment font les voleurs?

La police enquête actuellement sur le vol spectaculaire d'une grue de chantier à Mont-sur-Marchienne. Un engin de 20 mètres de haut qui coûte 40.000 euros. Comment peut-on sécuriser le matériel de chantier pour éviter ce genre désagrément ? Mathieu Langer et Gaëtan Zanchetta se sont posé la question pour le RTLinfo 13H.

Parfois en quelques secondes, des voleurs arrivent à emporter du matériel de plusieurs tonnes sans laisser la moindre trace. Loxam, une entreprise de location d’engins de chantier, en a déjà fait les frais. "On a eu ici sur notre chantier deux vols consécutifs à un mois d’intervalle qui à eux deux font 70 machines, ce qui est énorme évidemment pour nous", a expliqué Romain Gielen, responsable de l’entreprise, au micro de Mathieu Langer pour le RTLinfo 13H.


Un boîtier pour géolocaliser l'engin

Dans les mini-pelles, les grues, et même les camionnettes, des boîtiers de sécurité y sont maintenant dissimulés pour les géolocaliser. Ces boîtiers représentent un investissement de 500€ la pièce, sans compter l’abonnement souscrit à une plateforme internet qui repère instantanément le matériel. "A 5 ou 6 mètres près, on sait dire où se trouve la machine, on sait dire si elle est à l’intérieur, à l’extérieur, si elle est en train de tourner ou pas. Ce système permet même de bloquer les machines à distance si on a vraiment un doute", a détaillé M. Gielen, face à la caméra de Gaëtan Zanchetta.


Des millions d'euros de matériel volés chaque année en Belgique

Pourtant, les auteurs sont souvent extrêmement bien organisés. Sur chantier, il n’est pas rare que les conteneurs soient forcés même quand ils sont placés à rue ou sous des caméras de surveillance. Chaque année en Belgique, les pertes d’engins et de matériel se comptent en millions d'euros. Le butin est ensuite écoulé dans les pays de l’Est ou au Maghreb.

Vos commentaires