En ce moment
 
 

Enterrer son slip dans son jardin pendant deux mois: le défi fou lancé à des habitants du Hainaut

Enterrer un slip le 1er avril, le laisser pendant 2 mois dans son jardin ou dans son champ et le déterrer 2 mois plus tard. C'est le défi lancé aux agriculteurs et aux habitants d'Antoing, Beloeil, Bernissart, Brunehaut, Péruwelz, Rumes et Tournai. Et ce n'est pas une blague. 

Baromètre pour la qualité de la terre

Cette initiative originale et ludique est lancée par le Parc naturel des plaines de l'Escaut. Un test pour voir si le sol est vivant et riche. Peu importe la couleur, le slip doit être enterré à 15cm de profondeur. Il est laissé à l’appétit des vers durant 2 mois. Au moment de sortir de terre le 2 juin, s'il comporte de nombreux trous, cela signifie que de nombreux micro-organismes sont présents dans la terre. Ainsi, plus le sous-vêtement est décomposé, plus la terre est saine. "On fait attention depuis pas mal d'années déjà à tout ce qui est pour mieux préserver l'environnement, confie Frank Cloet, agriculteur. Parce que nous, on a hérité des terres des parents, mais on veut quand même donner encore des terres fertiles à nos enfants". 

Les sous-vêtements seront exposés

Inutile de sacrifier l'un de vos sous-vêtements, le parc naturel de l'Escaut peut vous en fournir un avec l'appui d'une entreprise textile de Frasnes. Un test du slip qui fait l'objet d'un concours : après l'avoir enlevé de la terre, le slip doit être séché et apporté après le 2 juin à la maison du Parc naturel ou à la Cense du Maire à Laplaigne. "On propose ça a tout le monde et on va clôturer le test par une exposition des slips sur une corde à linge lors du week-end fermes ouvertes à la Cense du Maire à Laplaigne", explique Mathieu Bonnave, chargé de projet agriculture au parc naturel des plaines de l'escaut. 

Vos commentaires