En ce moment
 

Lorsqu'il fait trop froid, le diesel SE FIGE: la voiture d'Ariane n'a pas démarré ce matin à Solre-sur-Sambre

Lorsqu'il fait trop froid, le diesel SE FIGE: la voiture d'Ariane n'a pas démarré ce matin à Solre-sur-Sambre

Vous serez probablement plus d'un à apprendre qu'en-dessous d'une certaine température, le diesel des voitures ne peut plus faire tourner le moteur et donc faire avancer le véhicule. C'est ce qui est arrivé deux fois en quelques semaines à Ariane, une habitante de Solre-sur-Sambre dans le Hainaut. "Il y a quelques jours, la température est descendue vers -13 degrés dans notre région. Ce matin-là, mon véhicule n'a pas pu démarrer. Le dépanneur appelé m'a dit que le diesel était gelé. Juste attendre... En attendant, trop tard pour conduire mon fils prendre son unique bus du matin vers Mons. Ce matin, véhicule à nouveau impossible à démarrer", nous relatait-elle via le bouton orange Alertez-nous.

C'est donc la seconde fois que le phénomène se produit. Le 8 février dernier, la mère de quatre enfants avait roulé quelques mètres avant que sa Dacia Duster ne s'arrête. Aujourd'hui, la voiture n'a pas démarré du tout.


Lorsque la température remonte, la voiture peut à nouveau rouler

Nous avons joint un spécialiste, Hervé Jeanmart, professeur à l'école polytechnique de l'université de Louvain. À proprement parler, le diesel ne gèle pas, mais à des températures très froides, il devient visqueux, il se fige, avec pour conséquence qu'il passe moins facilement à travers le filtre. Pour avoir une image de la transformation, on peut penser à une sauce préparée en cuisine. Lorsqu'elle est bien chaude, elle est liquide. Mais elle devient moins fluide à mesure qu'elle refroidit. Cette difficulté sera d'autant plus importante que le filtre est encrassé.

On ne peut pas tout à fait parler de panne. En effet, dès que la température remonte un peu, le diesel redevient fonctionnel et l'automobile peut à nouveau rouler. C'est d'ailleurs ce qui s'est produit pour Ariane. Lorsque nous lui avons téléphoné vers 9h30, l'air s'était un peu réchauffé et sa Dacia avait pu démarrer. Elle allait enfin pouvoir aller déposer son enfant à l'école.


Autre hypothèse: des gouttelettes d'eau qui gèlent et bouchent le filtre

Il existe une autre hypothèse quant à l'action néfaste du froid sur le moteur diesel. Elle est renseignée par le site internet Ça m'intéresse et confirmée par Hervé Jeanmart. Des gouttelettes d'eau peuvent geler au niveau du filtre et le boucher. Cette eau est initialement contenue dans l'air qui pénètre dans le réservoir lorsque celui-ci se vide. Elle se condense ensuite sous la forme de minuscules gouttelettes.


-10°C et jusqu'à -20°C pour des diesel adaptés

Le site internet Ça m'intéresse indique que le diesel reste efficace jusqu'à -10°C. Certains diesel, plus adaptés au froid, peuvent résister jusqu'à -15°C voire -20°C, -25°C. Il semble que le diesel fourni à la station-service fréquentée par Ariane ne fournit pas ces carburants spéciaux capables de tenir jusqu'à -20°C. La mère de famille envisageait d'ailleurs de faire ses pleins à une autre station.


L'essence épargnée

Sachez aussi que les moteurs à essence ne subissent pas le même problème car ce carburant garde des propriétés adéquates à des températures plus basses que le diesel, nous éclaire le professeur de l'université de Louvain. Voilà pourquoi, d'ailleurs, dans les pays plus froids comme certains pays scandinaves, on privilégiera l'essence.

voiture-immoilisee-630
 

 

Vos commentaires