En ce moment
 
 

La bourgmestre de Courcelles rend le masque obligatoire à l'école dès 6 ans: la ministre Caroline Désir s'y oppose

 
CORONAVIRUS
 

La commune de Courcelles a décidé vendredi d'imposer à partir de lundi le port du masque à l'école dès l'âge de six ans. La mesure sera en vigueur jusqu'aux vacances de Noël. Le port du masque devient donc obligatoire pour les enfants à partir de 6 ans au sein des établissements scolaires, à l'exception des moments de pratique sportive. La commune justifie cette mesure par la volonté de suivre les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l'Unicef en la matière.

Selon nos informations, la ministre Caroline Désir demande à ce que la bourgmestre lève cette mesure. Dans une lettre, la ministre indique que "Madame Taquin a outrepassé ses prérogatives en adoptant une mesure manifestement disproportionné à l'objectif poursuivi".

La bourgmestre Caroline Taquin a réagi à cette missive sur la plateau de C'est pas tous les jours dimanche. "J'ai beaucoup de respect pour la ministre parce que je sais que les décisions ne sont pas faciles à prendre. Et les décisions doivent être prises sur base d'hypothèses d'experts qui ne sont pas vérifiées à 100%. Moi, je connais la situation sur ma commune. Quand nous avons décidé de suspendre les cours, j'ai aussi reçu un courrier de la ministre qui, par la suite, m'a dit verbalement qu'elle me comprenait. Donc elle assume son job de ministre, j'assume le mien en tant que bourgmestre", a-t-elle indiqué. 

Les parents peuvent s'opposer au port du masque

La bourgmestre maintient donc sa position. "Mais à Courcelles, les enfants ne sont ni des cobayes ni des orphelins. Alors pour pouvoir ouvrir les écoles, nous avons réfléchi avant de prendre la mesure, donc le développement de l'enfant, nous en avons tenu compte. Nous tenons compte de son bien-être, mais nous tenons compte aussi de sa santé, de sa sécurité à la maison et à l'école (…)", a-t-elle poursuivi. 

Désormais, cette mesure sera appliquée à Courcelles mais des exceptions existent. "Ce week-end, nous avons surtout écouté l'avis des parents parce qu'il nous semblait essentiel. L'enfant ne sera pas non plus à Courcelles au centre d'un conflit entre la famille et l'école. En conclusion, le masque sera obligatoire en classe, excepté si le parent s'y oppose par écrit et si la leçon le nécessite", explique la bourgmestre. 

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce dimanche 15 novembre ?

Les personnes asymptomatiques vont de nouveau être testées: "C'est un outil fondamental", réagit Yves Van Laethem

 




 

Vos commentaires