En ce moment
 

Le nouveau patron de Pairi Daiza évoque l'arrivée prochaine des ours polaires en Belgique

Jean-Jacques Cloquet, le nouveau CEO opérationnel et commercial de Pairi Daiza était l'invité de la rédaction de Bel RTL. Il répondait ce mercredi matin aux questions de Martin Buxant. Cet entretien était l'occasion d'évoquer l'arrivée prochaine de deux nouveaux pensionnaires du parc Pairi Daiza: des ours polaires dont c'est aujourd'hui la journée mondiale.

Jean-Jacques Cloquet explique dans quel contexte qu'il est important d'évoquer la survie de cette espèce. "Il faut savoir qu'aujourd'hui, il y a un grand problème: l'ours polaire disparaît avec la fonte des glaces. Il y a aussi des ours orphelins qui doivent être récupérés. Heureusement, on sait que si on les laisse en liberté, ils sont un danger. Le parc Pairi Daiza en accueillera donc 2 ou 3". Et de préciser que les ours blancs qui arriveront sont nés en captivité.

Selon le nouveau patron du parc, ces animaux vont prendre leur quartier chez nous à la fin de l'année 2019, dans un énorme enclos qui leur sera réservé. Cette installation a été longuement pensée selon l'ancien manager de l'aéroport de Charleroi: "C'est l'aboutissement d'un projet de 2, 3 ans avec des experts internationaux. Les installations feront partie du top mondial. Ce sera 12 fois plus grand que ce qui est prévu dans les normes. Ils auront 8 fois plus de bassins que la normale." 

Derrière cette arrivée, Pairi Daiza veut mettre l'accent sur le rôle pédagogique de cette présence au sein de ses installations: "Ils vont être les ambassadeurs de leur espèce, parce que derrière cela, on va mettre au point tout un programme de sensibilisation et d'information pédagogiques à toute la problématique de la fonte des glaces."

"Le parc ne pourra plus se visiter en un jour"

Des hôtels vont bientôt être construits aux abords du parc. Des projets immobiliers sont à l'étude, révèle le nouveau patron. "Avec les nouveautés et les intérêts, il faudra rester plus longtemps. On voit d'ailleurs le nombre des abonnés qui viennent 4 ou 5 fois par an exploser. Les hébergements permettront aux gens de rester 2 jours pour visiter entièrement le parc."

Vos commentaires