En ce moment
 

Un échevin écarté pour soupçons de domiciliation fictive à Fontaine-l'Evêque

Un échevin écarté pour soupçons de domiciliation fictive à Fontaine-l'Evêque
Image d'illustration/Google Street View

L'échevin du Commerce de Fontaine-l'Evêque, Antonino La Marca (PS), a été écarté de ses fonctions par le collège communal, rapporte le groupe Sudpresse lundi. Il habiterait depuis des années dans la commune voisine de Montigny-le-Tilleul, ce qui a pour effet de l'empêcher d'exercer son mandat à Fontaine-l'Evêque. L'intéressé, qui nie les faits, a introduit deux recours.

Le parquet de Charleroi avait ouvert une enquête pour faux domicile fin février après la demande de domiciliation refusée du fils de l'échevin, au-dessus de la librairie de ce dernier à Fontaine-l'Evêque. L'endroit étant trop exigu, la police administrative avait refusé cette domiciliation.

L'affaire, qui avait attiré les soupçons sur Antonino La Marca, a été transférée à l'Auditorat du Travail. Selon ce dernier, il serait apparu que l'échevin fontainois résiderait depuis des années dans la commune de Montigny-le-Tilleul. La police locale de la zone Germinalt l'y a donc domicilié contre son gré. Une fois la domiciliation actée par la commune de Montigny-le-Tilleul, celle de Fontaine-l'Evêque a écarté l'édile socialiste de ses fonctions. L'intéressé, qui nie les faits, a introduit deux recours: l'un adressé au collège fontainois, l'autre au ministre de l'Intérieur, Jan Jambon. Il évoque une "conspiration électoraliste" dans le chef du bourgmestre et "un excès de pouvoir" des autorités qui contestent sa domiciliation et celle de son fils à Fontaine-l'Evêque.

Vos commentaires