En ce moment
 

"En une fraction de seconde, les vitres ont explosé" : une famille sauvée in extremis des eaux à Soumagne (vidéo)

Les intempéries de vendredi matin ont à nouveau provoqué de nombreux dégâts dans les provinces de Liège et du Hainaut. Plusieurs rues ont été inondées. Un reportage de Samuel Ledoux et Julien Raway pour RTLinfo 13h.

De fortes pluies, accompagnées de violents orages, se sont abattues vendredi matin sur l'ensemble de la région liégeoise. Des intempéries qui ont une nouvelle fois provoqué de nombreuses inondations. À Soumagne, un bassin d'orage a cédé. Une famille a dû être évacuée. Il y avait plus de deux mètres d'eau chez eux. Les occupants ont dû se réfugier à l'étage de leur habitation à cause d'un torrent d'eau qui est monté en quelques secondes.

"Quand on est rentré, mon compagnon a entendu des bruits d'eau qui remontait dans l'évier. En une fraction de seconde, tout l'arrière a été inondé et les vitres de la véranda ont explosé. On a juste eu le temps de monter pour se mettre à l'abri", a expliqué l'habitante réfugiée à l'étage de son domicile en attendant l'arrivée des secouristes.


"On a sauvé nos trois chiens"

Les plongeurs de Liège sont rapidement arrivés sur les lieux. Ils ont dû agir très vite car le niveau d'eau continuait de monter dangereusement. Les membres de la famille ont été sauvés un à un durant cette intervention qui a pris plus d'une heure.

"On n'a pas le temps d'avoir peur. On a sauvé nos trois chiens et puis on est monté directement à l'étage et l'eau nous a suivi en montant", a raconté un des habitants sauvés par les plongeurs.

Les pompiers, quant à eux, joueront un rôle important lors de la prochaine étape qui sera le "pompage". "Tant que l'eau dévale dans les maisons, les pompiers ne servent à rien, car ce qui sort sera tout de suite rempli. Donc, actuellement, on fait les missions urgentes et après, on aura un long travail de pompage chez les citoyens", a expliqué Vincent Bastin, commandant des pompiers de Verviers.

Pour beaucoup d'habitants de cette rue de Soumagne, le réveil a donc été difficile. Il s'agit de la deuxième fois en trois ans qu'elle est inondée.

Vos commentaires