En ce moment
 
 

2.000 habitants de Chaudfontaine ont dû être évacués d'urgence: "Ils n'ont rien pu prendre avec eux, sont trempés et sous le choc" (vidéo)

  • Intempéries: des habitants de Chaudfontaine ont été évacués

  • Intempéries: infos en direct depuis Chaudfontaine

 
 
 

La province de Liège a été particulièrement touchée par les intempéries. Face à la montée des eaux, plusieurs communes ont dû évacuer une partie de leur population, qui se trouvait dans des zones à risques. C'est ce qui s'est notamment passé à Chaudfontaine. Nos reporters se sont rendus dans un centre d'accueil.

Josette n'a eu le temps que de prendre ses chiens. Quand elle a quitté sa maison avec l'aide de la police, elle avait déjà de l'eau jusqu'aux genoux. "Il a plu beaucoup trop et l'eau est montée d'un coup. On a évacué le plus vite possible", témoigne cette dame âgée.

La police, l'armée et les pompiers ont géré les évacuations. Au total environ 1.800 personnes ont dû être mises à l'abri dans la commune de Chaudfontaine. Les habitants ont dû quitter leur maison dans la précipitation. "Certains ont dû partir en laissant leur animal sur place, ça c'est encore plus dur pour eux, a dit une des responsables du centre. La plupart ont dû partir sans même pouvoir prendre un vêtement. Ils arrivent trempés. Certains ont tout perdu Ils arrivent choqués".

Les proches peuvent venir chercher les sinistrés mais ils sont parfois eux-mêmes bloqués par les inondations. Le centre va donc installer des lit couchettes afin que les sinistrés puissent y passer la nuit. "On a rarement connu une telle intensité d'inondations, a estimé le bourgmestre, Daniel Bacquelaine. Il faut remonter à 1998 pour avoir connu cela. Comme on prévoit encore des pluies dans le courant de la nuit et de la journée de demain, il est plus facile d'accepter une évacuation. Pour ceux qui n'acceptent pas, j'ai demandé qu'il y ait une interdiction de quitter le domicile".

Alphonsine a pu prendre ses médicaments, mais pas Marc. Ils n'ont jamais vu une situation pareille. "Quelque chose s'est rompu ou je ne sais quoi mais l'eau a monté vite directement", dit elle. "Ca fait 45 and que j'habite là et c'est la première fois que ça m'arrive, déclare Marc. C'est difficile de quitter sa maison comme ça. A mon âge surtout, bientôt 82 ans".

La situation va encore se dégrader ces prochaines heures. Des lits de camp vont être installés dans d'autres endroits de la commune pour accueillir d'autres sinistrés. A peu près un habitant de Chaudfontaine sur dix a dû être évacué.


 




 

Vos commentaires