Ans: son voisin carrossier évacue ses émanations de peinture sur sa terrasse pendant qu'il mange, c'était la fois de trop…

Ans: son voisin carrossier évacue ses émanations de peinture sur sa terrasse pendant qu'il mange, c'était la fois de trop…

Le tribunal correctionnel de Liège a décidé mercredi de reporter au 14 mars prochain le prononcé de son jugement dans le dossier d'un Ansois âgé de 39 ans qui aurait agressé un carrossier. Le prévenu risque une peine de 2 ans d'emprisonnement.

Les faits reprochés au prévenu s'étaient déroulés à Ans le 11 mai 2015 dans le contexte tendu qui existait avec son voisin carrossier. Le prévenu reprochait au carrossier des nuisances liées à l'installation d'une cabine de peinture. L'évacuation des émanations toxiques par une buse d'extraction en direction de la terrasse du prévenu était au centre du conflit.

Le jour des faits, le prévenu profitait de sa terrasse au moment du repas lorsque le carrossier avait utilisé sa cabine de peinture. Dérangé par les odeurs, le prévenu s'était rendu dans l'atelier du carrossier pour l'invectiver. Des voisins, témoins, avaient affirmé l'avoir vu entrer dans le bâtiment.

Quelques minutes après, le carrossier était transporté en ambulance, sévèrement touché au genou et à la tête. Il disait avoir été frappé et projeté sur le pont de son garage par le prévenu énervé.

Le parquet avait requis une peine de 2 ans de prison et une amende contre le prévenu qui réclamait son acquittement.

Surchargé de travail, le juge n'a pas eu la possibilité de rédiger la totalité de son jugement. Il a reporté le prononcé de sa décision au 14 mars prochain.

Vos commentaires