En ce moment
 
 

Herstal: une patiente agresse une infirmière et une médecin dans un hôpital

 
 

Une médecin et une infirmière ont été agressées lundi matin à la clinique André Renard, située à Herstal. Un témoin nous a prévenus via le bouton orange Alertez-nous. "Une patiente de 45 ans a commencé à agresser la médecin et à la gifler. Puis elle s'en est prise à une infirmière. Elle a reçu des coups au niveau des jambes et de la tête. Elle est traumatisée", nous a-t-il décrit. "La médecin est sortie pour appeler au secours, et la patiente a continué à l'agresser et la frapper dans le couloir. Du personnel s'est ensuite interposé". "Je trouve ça scandaleux, les soignants se donnent à fond pour le Covid, ils soignent les patients", conclut-il.

Choquées

La clinique confirme l'agression. Elle est survenue dans un service dédié aux consultations. Cela avait commencé par des insultes et injures, avant les gifles et les coups. Les deux victimes ont immédiatement été prises en charge aux urgences. "C’était très sérieux. Les personnes sont choquées. Quand on en arrive à l’étape physique, vous vous rendez bien compte qu’il y a déjà la douleur par les coups et puis le phénomène d’avoir été violentée", détaille Arnaud Biemar, infirmier chef des urgences de la clinique André Renard. La médecin et l'infirmière agressées sont en interruption temporaire de travail. Elles ont pu regagner leur domicile après les faits.

Poursuivie pour coups et blessures

"On n’arrive jamais à ce genre de débordements mais quand ça arrive, là il faut bien employer les grands moyens. On appelle la police", explique Nathalie Lambert, médecin hygiéniste responsable qualité et sécurité à la clinique. "La police est arrivée vers 9h00. Les différents intervenants ont été entendus. Plusieurs personnes ont assisté à la scène. Un constat de coups a été établi et l'hôpital a déposé une plainte pour coups et blessure", a précisé Catherine Tydgat, chargée de communication de la clinique. L’hôpital a porté plainte. La patiente sera poursuivie pour coups et blessure avec la circonstance aggravante de s’en être prise à du personnel soignant.

De plus en plus de violence

Les services d’urgence qui accueillent souvent des patients en stress sont habitués à la violence, "mais on observe actuellement de l’agressivité en hospitalisation, de l’agressivité comme hier en consultations, et ça c’est quelque chose d’assez nouveau", ajoute Arnaud Biemar.


 




 

Vos commentaires