En ce moment
 
 

Inondations: la commune de Pepinster annonce la démolition d'une quarantaine de maisons

Inondations: la commune de Pepinster annonce la démolition d'une quarantaine de maisons
©Belga
 
Inondations de la mi-juillet 2021
 

La commune de Pepinster a arrêté la liste définitive des habitations qui devront être détruites à la suite des inondations de la mi-juillet, a-t-elle indiqué vendredi par communiqué. Les démolitions démarreront au plus tard le 30 septembre pour s'achever dans le courant du mois d'octobre. Elles seront prises en charge par les compagnies d'assurance. Au total, ce sont une quarantaine de maisons qui seront mises à terre.

À la suite d'une première réunion, qui s'est tenue le 2 septembre dernier et qui avait permis d'aborder les questions juridiques liées aux démolitions de maisons devenues instables, une nouvelle entrevue portant sur les aspects techniques et organisationnels a eu lieu mercredi 8 septembre.

"Celle-ci réunissait la commune de Pepinster, représentée par le bourgmestre Philippe Godin et les représentants des différentes compagnies concernées par le projet d'arrêté de démolition de bâtiments représentant un danger pour la sécurité publique", précise le communiqué. "Cette deuxième réunion, qui s'est déroulée dans un esprit constructif, a permis d'arrêter la liste des bâtiments qui devront être démolis ainsi que les modalités de mise en exécution".

La liste des bâtiments à démolir est la suivante: Rue du Purgatoire 1; rue Hubert Halet 33, 35, 37, 39, 41/43, 45, 61, 63, 65, 67; rue du Duc 3, 4 + (garage), 4, 4A, 4 +, 5+ (garage), 6 + (garage), 8 +, 9, 9+, 10+, 10; Pont Walrand 18, 18B, 22, 24, 38 +, 2/4, 6, 8, 10/12, 14/16, 14/16+; et rue Louis Bierin 1. En ce qui concerne la rue Massau, des études exploratrices complémentaires du bief vont être entreprises par les compagnies d'assurances afin de s'assurer de la stabilité des fondations des immeubles.

"La commune de Pepinster se réjouit de cette issue favorable qui va dans le sens de la sécurité et qui va permettre d'atténuer quelque peu les affres des terribles inondations des 14 et 15 juillet et aux Pepins de pouvoir se projeter dans l'avenir", conclut le communiqué.


 

 




 

Vos commentaires