En ce moment
 

Le réseau de tram verra bien le jour à Liège: voici les détails du projet

Le réseau de tram verra bien le jour à Liège: voici les détails du projet

Le réseau de tram verra bien le jour dans la Cité Ardente. Après des mois d'incertitudes, l'organisme européen Eurostat a approuvé le mécanisme de financement de ce vaste projet. Le marché sera attribué en 2018. Le point sur ce dossier avec Samuel Ledoux et Julien Raway.

Eurostat a approuvé les modalités du cahier des charges relatif au tram de Liège sous la forme d'un Partenariat Public Privé (PPP), annonce vendredi le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio. L'organisme européen considère par ailleurs que l'opération peut être déconsolidée des comptes régionaux, ajoute le ministre.

A l'origine, le tram de Liège devait entrer en service en 2017, mais le projet avait été mis à l'arrêt au fil des années. Il faudra encore attendre quatre ans, mais le projet est désormais lancé. Il apportera son lot de changements dans le paysage de la ville. "Nous sommes ici en face de l'hôtel de Ville, face au perron, et nous aurons dorénavant un espace piétonnier où ne passeront que les trams", explique Willy Demeyer, bourgmestre de Liège.

La plupart des riverains et des commerçants que notre équipe a rencontrés à Liège semblaient favorables à l'installation du tram dans la Cité Ardente.


Les chiffres du réseau de tram liégeois

- Le projet est actuellement évalué à 360 millions d'euros.
- Le tracé devrait être long de 11 km entre Herstal et Sclessin.
- Il devrait y avoir 21 stations pour le tram liégeois.
- Au total, 50 hectares seront aménagés.

"Le visage de Liège sur le parcours du tram va changer. On a pu voir ce qu'il était possible de faire avec les quais dans l'environnement de la nouvelle gare. Nous allons faire le même travail dans d'autres quartiers de Liège", commente Willy Demeyer.

Les travaux devraient commencer d'ici deux ans.


D'abord le cahier des charges et le choix du consortium qui réalisera le projet

La Société Régionale Wallonne du Transport (SRWT) devra désormais soumettre au gouvernement wallon, pour approbation, le cahier des charges et les documents de marché en vue de la désignation du consortium qui sera chargé de la mise en oeuvre du projet. Ce cahier des charges sera envoyé aux candidats au printemps, ajoute le groupe TEC.

Le 8 février, le Conseil d'Administration de la Société Régionale Wallonne du Transport a sélectionné les trois candidatures pour le marché: Alstom-BAM PPP PGGM, CAF-Colas-DIF et Skoda-Vinci-CFE-Meridiam-ETF. Le marché devrait être attribué dans le premier semestre de l'année 2018, précise Carlo Di Antonio. Le groupe TEC a par ailleurs mis en ligne une nouvelle version de son site internet keskistram.eu, qui contient les informations principales sur le futur tram de Liège.

Vos commentaires