En ce moment
 
 

Marc, un habitant de Hannut sinistré en juillet dernier, découvre les dégâts dans son habitation: "Tout était neuf"

  • L''heure est au nettoyage à Hannut, touchée par de violents orages hier

  • Apr%C3%A8s%20l''orage%2C%20les%20habitants%20de%20Hannut%20d%C3%A9blayent%20les%20rues

 
 
 

Les orages ont frappé la Belgique ce dimanche. S'ils ont été moins intenses qu'en France, ils ont provoqué des dégâts dans plusieurs localités. La province de Liège semble particulièrement touchée, notamment la commune de Hannut. Ce lundi, l'heure est au nettoyage, avec aussi un sentiment de ras-le-bol. C'est le cas de certains sinistrés, qui avaient déjà été touchés l'été dernier.

La commune de Hannut et ses villages alentours ont été touchés par les orages ce dimanche. Inondations, coulées de boues... 200 interventions ont été effectuées par les secours sur toute l'entité, principalement pour des caves et rez-de-chaussée inondés. Une maison de repos a également dû être évacuée. 68 résidents s'y trouvaient. 

Ce lundi matin, l'heure est au nettoyage à Grand-Hallet, une section de la commune de Hannut. Les habitants nettoient l'épaisse couche de boue qui recouvre les trottoirs et l'eau qui est entrée dans les habitations. Marc avait pourtant tout remis à neuf après les inondations de l'été dernier. "Les portes étaient neuves, les chambranles étaient neufs, la porte d'entrée... Tout était nouveau. Et ça n'a pas un an", déplore cet habitant de l'entité.

C'est un triste constat pour ce propriétaire qui découvre ce lundi les dégâts. "Je viens de rentrer et je vois tout ça... C'est alarmant", regrette-t-il. La maison de Marc jouxte le ruisseau, il est l'un des plus touchés par les intempéries. "Ce qui me va loin, c'est qu'on travaille toute une vie pour une maison, et puis... voilà, on n'a plus rien."

Chez Marcel, l'heure est aussi au nettoyage. Cela fait 40 ans qu'il habite dans la rue de Houtain. "C'est un peu la panique au début, puis on fait avec. Surtout que c'est la troisième fois...", dit-il, en gardant le sourire. "Que voulez-vous faire d'autre ? Pleurer ? Ça ne sert à rien. Il faut retrousser ses manches et voilà."

Les ouvriers communaux s'activent sur le terrain

Les ouvriers communaux sont aussi sur le terrain, depuis cette nuit. Il y a beaucoup de travail. "Beaucoup de graviers sont entrés dans les avaloirs et les ont bouchés. Pour le moment, on est en train d'essayer de déboucher parce qu'entre les deux, ça se raccorde. Donc on retire les graviers qui sont arrivés pour que ce soit opérationnel pour les prochaines pluies", explique Frédéric Mottin, du service plantation de la commune de Hannut. 

Même si les habitants sont habitués, cette fois, c'est le niveau de l'eau qui les a surpris. Tout a été emporté par les flots. "C'est une vague, carrément, qui est venue et qui a emporté tous les bacs de déviation, les matelas. Il y a des armatures de l'usine là-bas plus loin. J'ai eu peur, pourtant je suis en hauteur. Mais j'ai eu peur cette fois-ci", confie un riverain. 

 
 
 Photos prises à Hannut ce matin

Un état des lieux a été fait, notamment dans le centre-ville où quelques maisons présenteraient un problème de stabilité. Des experts se sont rendus sur place mais n'ont pas encore rendu leurs conclusions. Vu l'ampleur des dégâts, il faudra de la patience... Le travail de déblayage et de réparation sera long. 

Résumé des inondations qui ont touché la province de Liège dimanche:

Dimanche, vous étiez nombreux à nous avoir contactés via le bouton orange Alertez-nous afin de nous faire part des conséquences des intempéries. "J'ai une piscine dans le jardin", nous a écrit Pierre. L'habitant de Cras-Avernas, une section de la ville d'Hannut, explique n'avoir "jamais observé ça depuis 26 ans". "Il y a des inondations à Avernas-le-Bauduin", constate un autre internaute. Ce dernier nous partage un cliché de sa rue sous eaux.

Ce dimanche vers 19h30, nous avions déjà pu joindre le bourgmestre d'Hannut. Pour lui, "c'est du jamais vu". "Ce qu'il y a eu comme problème, c'est que l'eau n'est pas entrée dans le sol, pas du tout. L'eau a complètement ruisselé. La rivière a débordé un petit peu, mais on a des zones d'immersion. Elle n'a pas débordé de manière exagérée aujourd'hui. Donc c'est vraiment l'eau qui a ruisselé des champs et qui n'est pas rentrée dans les sols", nous a expliqué Manu Douette.

Conséquence de ce ruissellement: beaucoup de chaussées inondées et endommagées, mais aussi des habitations et le home du CPAS touchés. "On est en train de nettoyer. Il y a un fameux travail parce qu'il y a beaucoup de villages impactés dans Hannut. Ce sont essentiellement des coulées de boue qui ont eu lieu. Nous sommes en train d'évacuer les résidents du home avec l'aide des pompiers et de la Croix-Rouge. Notre home n'est plus fonctionnel parce que les caves ont été complètement inondées et tout le système électrique est hors service. Il faudra des semaines pour le refaire", nous a précisé le bourgmestre.

Selon le mayeur, les fondations de deux bâtiments sont soupçonnées d'avoir bougé. Ils ont été évacués en attendant l'analyse d'un ingénieur.

Aucun blessé n'a été identifié, mais d'après Manu Douette, il faudra toute une semaine de travail s'occuper des dégâts. "On essaie de relever les endroits où des maisons ont été abîmées. L'objectif est d'accompagner les riverains. Demain il faudra penser à l'évacuation des déchets. Nous avons également des fossés qui se sont afaissés et on doit dégager les chaussées", nous a-t-il confié.

Les pompiers de Liège et de Huy-Waremme submergés d'appels et débordés

Les pompiers de l'arrondissement de Huy-Waremme et de Liège ont été très mobilisés ce dimanche. La région de Landen a également été inondée.

La zone Hesbaye comptabilisait plus d'une centaine d'interventions en fin d'après-midi. Fortement sollicités, les pompiers interviennent notamment du côté de Braives, Hannut (voir ci-dessus), Geer, ou encore Burdinne. Des interventions qui concernent principalement des chaussées inondées, des arbres déracinés et des infiltrations d'eau dans les bâtiments.

Du côté de Burdinne, c'est Hannêche qui est particulièrement touchée tandis qu'à Braives, les points les plus critiques concernent Ciplet, Avennes et Ville-en-Hesbaye. Même constat du côté de la zone Hemeco, où les pompiers sont sur le front dans plusieurs communes. À Liège, le contexte est moins critique mais les hommes du feu doivent néanmoins intervenir à divers endroits, comme Saint-Nicolas et Grâce-Hollogne. Des appels liés à des chaussées submergées et des habitations inondées.

Une commune flamande touchée

Au nord de Hannut, la commune flamande de Landen est également concernée. La gare est inondée, ainsi que le centre-ville et les villages de Walshoutem et Waasmont. La cellule de crise communale a été réunie, a indiqué le bourgmestre Gino Debroux. Non loin de là, une maison de repos a dû être évacuée à Montenaken (Gingelom) car le rez-de-chaussée était inondé.

Plusieurs quartiers d'Andenne touchés

À Andenne, de nombreux habitants ont dû également faire face à la montée des eaux.

Patricia a filmé cette scène à Seilles, dans la rue dela Caserne:

Aline a publié sur Facebook cette photo prise à Sclayn (Andenne) ce dimanche:

La foudre frappe un immeuble à Ressaix

La foudre a frappé un immeuble à appartements à Ressaix (Binche) dimanche en milieu de matinée. L'impact a provoqué un incendie au niveau de la toiture. Les vingt-et-un résidents ont dû être évacués et relogés, l'immeuble n'étant temporairement plus habitable, ont indiqué les autorités binchoises. Certains résidents ont été relogés dans leurs familles. Le CPAS de Binche a réservé des chambres d'hôtel pour d'autres. Un état des lieux de l'immeuble impacté sera effectué dans les prochains jours. 

Des rues d'Erquelinnes sous eau

La province de Liège et Andenne ne sont pas les seules régions à avoir été touchées. Notre correspond local a constaté des inondations du côté d'Erquelinnes, dans le Hainaut. 

© Fabian Vanhove - Erquelinnes © Fabian Vanhove - Erquelinnes © Fabian Vanhove - Erquelinnes
 © Fabian Vanhove - Erquelinnes
La province du Brabant wallon relativement épargnée
La province du Brabant wallon a été relativement épargnée par les intempéries de dimanche, a-t-on appris auprès de la zone de secours où une trentaine de demandes d'interventions ont été enregistrées. En raison de fortes pluies, les pompiers brabançons wallons ont été appelés à intervenir essentiellement dans les entités de Braine-l'Alleud et Wavre.  Des avaloirs bouchés et des routes inondées ont mobilisé les secouristes durant une bonne partie de l'après-midi de dimanche. Il n'y a pas eu de victime. Les équipes étaient, pour la plupart, rentrées en caserne dimanche avant 19h30.

 

Vos commentaires