En ce moment
 
 

Marie coincée pendant 6 jours dans sa voiture à Saint-Georges-sur-Meuse: "Elle a eu beaucoup de chance de rester en vie"

Marie Bastide, portée disparue depuis le 23 juillet dernier, a été retrouvée lundi vers 18h00, à Saint-Georges-sur-Meuse, a indiqué le parquet de Liège. Son fils a également annoncé la nouvelle sur Facebook.

Le parquet de Liège a confirmé l'information et a indiqué que l'état de Marie, qui se fait appeler "Corine" par son entourage, est jugé critique. Elle a été prise en charge et emmenée à l'hôpital. "Corine" Bastide était portée disparue depuis la nuit du mardi 23 juillet. Elle avait été aperçue une dernière fois dans une station-service d'Awans. "J'attendais son SMS pour me dire qu'elle était rentrée et après une grosse demi-heure, c'était déjà long, confie David Bartholomé, son compagnon, au micro de RTL INFO. Je l'ai appelée plusieurs fois et elle n'a jamais répondu. J'ai été jusque chez elle et elle n'y était pas."

Six jours plus tard, le fils de "Corine" publie ce message sur Facebook: "Ma maman a été retrouvée. Sa voiture était retournée dans un fossé depuis plusieurs jours. Elle a été retrouvée consciente mais bloquée dans sa voiture". Un avis de recherche avait été diffusé par la police fédérale.


"Elle a eu beaucoup de chance"

Après 6 jours de stress et de recherches, David Bartholomé, compagnon de "Corine", s'est confié au micro de RTL INFO. Pour lui, c'est un miracle qu'elle soit encore en vie. Il est ému au moment où il découvre le lieu où sa compagne a été retrouvée. "Beaucoup d'émotions, je me dis qu'elle a eu beaucoup de chance de rester 6 jours comme ça en vie. Elle est passée à travers les arbres, elle aurait pu se prendre un plus gros tronc et être tuée sur le coup." Retrouvée dans un état critique, elle aurait survécu en buvant de l'eau de pluie, rapporte l'Avenir. 

Actuellement à l'hôpital, "Corine" a subi une opération au niveau des cervicales. Ses jours ne sont plus en danger. Les causes de l'accident ne sont pas encore connues. "Corine" assure qu'elle a eu un problème au niveau des freins. L'enquête le déterminera. Un problème est manifestement survenu à sa voiture à la sortie d'un rond-point. Ce dernier est surélevé par rapport au reste du terrain et bordé d'un petit bois planté dans un talus, décrit encore Sudpresse. A cet endroit, la rambarde de sécurité est très basse. En prenant l'accotement, la voiture de la quadragénaire a probablement décollé et est passée au-dessus pour aboutir en contrebas, dans le petit bois.

En attendant, elle doit encore subir de nombreux examens à l'hôpital, entourée de ses proches. Lorsqu'elle a retrouvé son compagnon, "Corine" n'a pas pu retenir ses larmes. "On s'est mis à pleurer tous les deux. Je l'ai prise dans mes bras et on s'est dit "Je t'aime"."

Vos commentaires