En ce moment
 
 

Acte de bravoure à Verviers: Ludovic a aidé Pierre à sauver sa maman dans des conditions extrêmes

 
 

La solidarité s'est manifestée dès les premières heures des inondations. A Verviers, Ludovic a bravé le courant pour sauver des personnes prises au piège chez elle. En tout, il a aidé une dizaine de citoyens.

Dans une chambre au rez-de-chaussée d'une habitation de Verviers, un vrai miracle s’est produit jeudi matin durant les intenses inondations. Antonina, 71 ans, est couchée dans son lit. Seule sa tête sort de l’eau. Elle est paniquée, incapable de bouger. Son fils Pierre n’aurait pu accéder à la maison seul. Heureusement, il a pu compter sur un véritable héros. "Sans Ludovic, je ne sais pas si j'aurais retrouvé ma maman en vie", confesse-t-il. 

Grab_20210718_175055_599

Ludovic est parti ce matin-là sans se poser de questions. "Je suis parti à la guerre. Je me suis levé le matin et je me suis dit je vais aider des gens. J'ai croisé un ami. Je lui ai donné un coup de main au maximum et on est arrivés à faire ce qu'on voulait."

Tout commence à 6h du matin, quand Ludovic aide Pierre à braver le courant. "J'étais complètement désemparé. Je criais à l'aide. Le courant était tellement fort que je n'arrivais pas à traverser la route. A ce moment-là, Ludovic arrive avec un sac à dos, des cordes, des mousquetons et il m'attache", se souvient Pierre, le fils D'Antonina.

Quitte à passer par tous les moyens. Attachés l’un à l’autre, avec de l’eau jusqu’à la poitrine, les deux hommes tentent de progresser sans se faire emporter par le courant. "On est descendus jusqu'ici" détaille Ludovic montrant une barrière métallique

Grab_20210718_175952_599

"On s'est encordés tous les deux, un morceau de harnais chacun et on avançait. On a agrippé la barrière et petit à petit on a remonté la barrière avec la force du courant et les muscles qu'on avait. Nous sommes remontés."

Les voici ensuite sur une place à 100m de la maison. "Il y avait pas mal de courant qui passait. On n'osait pas se jeter à l'eau, façon de parler. Nous avons contourné, on a traversé rue par rue pour pouvoir accéder à la rue de sa maman", détaille Ludovic, le héros d'un jour.

Grab_20210718_182105_599

©Images: Yaia Houho

A quelques mètres du but, de nouveaux problèmes se posent. "Ici, il y avait des voitures entassées avec plus ou moins 1m50 d'eau. On les a surmontées. On a donné tout ce qu'on pouvait pour accéder à la maison de la maman. Il (Pierre) est rentré et j'ai soutenu la porte pour pas qu'elle ne se ferme. J'ai ensuite accroché la porte avec une corde pour aller l'aider avec sa maman à l'étage."

Grab_20210718_182113_599

©Images: Yaia Houho

L’histoire se termine bien puisqu'Antonina se repose aujourd’hui chez une cousine. Ce jour-là, Ludovic est venu en aide à une dizaine de personnes: des familles, des personnes âgées. Et il ne s’arrête pas là. Aujourd’hui, il est l’un des citoyens les plus actifs dans le quartier.


 




 

Vos commentaires