En ce moment
 
 

POLÉMIQUE autour du nom de la nouvelle passerelle de Liège: pourquoi ce choix? Le bourgmestre répond... (vidéo)

 
 

La nouvelle passerelle sur la Meuse, qui relie la gare des Guillemins au parc de la Boverie, a été inaugurée ce matin en présence du bourgmestre de Liège Willy Demeyer, du vice-président du gouvernement wallon Jean-Claude Marcourt et du ministre wallon des Travaux publics Maxime Prévot. Le conseil communal de Liège a approuvé la proposition du collège, en accord avec la commission "Femmes et Ville" de la Ville de Liège, à l'issue d'un vote en avril dernier.


Polémique autour du nom

Les membres du conseil communal de Liège réunis lundi soir à l'hôtel de ville ont validé le nom de la nouvelle passerelle en avril dernier. Elle s'appelle ainsi "La Belle Liégeoise" en hommage à l'héroïne féministe Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (née à Marcourt en "principauté de Liège" en 1762 et décédée à Paris en 1817). Sans surprise, les partis de la majorité (PS-cdH) ont voté en faveur de ce nom. Dans l'opposition, seul le PTB s'est distingué par une abstention. Le MR a donné son accord pour ce choix tout en affirmant "une certaine déception". Les libéraux auraient préféré la dénomination "Passerelle des Libertés". Le bourgmestre Willy Demeyer a motivé le rejet de cette proposition longtemps évoquée "afin de ne pas créer de confusion avec le symbole des libertés à Liège, en l'occurrence le Perron".

Le collège communal estime qu'à l'aube du bicentenaire de la disparition de Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt en 2017, il semble tout indiqué que la Ville de Liège se souvienne de "La Belle Liégeoise" et attribue, à la nouvelle passerelle, le nom d'une fille de la région attachée aux valeurs d'égalité, de liberté et de fraternité.


"Un bon choix et surtout un choix féminin"

Ce matin, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer a réagi à cette polémique autour du nom donné à la passerell, au micro de Vincent Jamoulle pour le RTLINFO 13H: "On pouvait avoir d’autres suggestions mais une féministe qui se bat pour les idées d’émancipation à Paris, qui est liégeoise, je pense que c’est un bon choix et surtout c’est un choix féminin", expliquant qu’il fallait rectifier l’équilibre puisqu’il existe peu de noms de rues et de places féminins à Liège.




 

Vos commentaires