En ce moment
 
 

Comment attirer les futurs médecins à la campagne?

Une journée pour sensibiliser les futurs médecins à l’intérêt de la médecine générale en milieu rural. Cette véritable opération séduction a eu lieu ce mercredi au complexe Vayamundo d’Houffalize et a rassemblé plus de 300 assistants et stagiaires en médecine qui ont pu s'essayer sur une vingtaine d’ateliers très pratiques (suture, échographie, infiltration…) Des actes variés que les médecins exercent bien plus souvent en milieu rural (où les hôpitaux sont moins nombreux et moins proches) que dans les régions plus urbanisées.

D’après les études menées, les futurs médecins apprécient pourtant de les pratiquer. Les sensibiliser à cet aspect de la médecine rurale, c’est donc un argument supplémentaire pour les inciter à s’établir en Province de Luxembourg. Une région confrontée à des pénuries de médecins dans certaines communes.

Afin de résoudre la pénurie de médecins généralistes en zone rurale, les quatre cercles de médecine générale de la province de Luxembourg et de l’arrondissement de Dinant se serrent les coudes. Soutenus par la Province de Luxembourg, ils œuvrent ensemble à un plan d’actions pour promouvoir l’installation de nouveaux médecins généralistes dans la région. Et pour cause, la répartition géographique de l’offre de soins en Wallonie est actuellement déséquilibrée.

L'objectif est double

Dans 5 ans, 34% des généralistes atteindront l’âge de la pension en province de Luxembourg et sur l’arrondissement de Dinant. La relève est donc nécessaire. Or, nous sommes aujourd’hui à un moment charnière et ce jusque l’année académique 2020-2021. En effet, deux promotions d’étudiants sont sorties de l’université en même temps suite au passage de 7 à 6 ans d’étude pour la formation en médecine. Conséquence : deux fois plus d’assistants en médecine générale. Une aubaine à ne pas rater. Il s’agit durant les trois années que dure leur assistanat d’en attirer le plus possible en Ardenne.

Cette année est donc particulièrement importante pour "l’attractivité" de la médecine générale rurale et cet événement est le fer-de-lance de cette l’opération "séduction". Cette année, près de 80 jeunes assistants consultent en province de Luxembourg et terminent leur post-formation chez nous. L’objectif est double : non seulement qu’un maximum d’entre eux ainsi que leurs jeunes confrères s’installent dans la région, mais aussi de séduire dès à présent les étudiants en médecine.

Les thèmes des différents ateliers ont été choisis afin de présenter toute la diversité qu’offre la médecine générale rurale, véritable atout de la profession dans nos régions. L’événement sensibilise donc les jeunes à cette branche de la médecine trop souvent délaissée au profit d’autres spécialisations. D’autant que les médecins ruraux sont amenés, plus encore que leurs confrères en centre urbain, à pratiquer les actes techniques proposés lors de cette journée.

Vos commentaires